The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 4 : la buanderie, affaire non classée.

J’ai reçu un ou deux mails me demandant QUAND JE METTRAIS EN LIGNE le tableau promis la semaine passée avec les meilleurs trucs anti-taches. Mes excusations, je suis overbookée, un peu. Mais ça va viendre, ça va viendre. Sois patiente ma brave Micheline, sois patiente.

tumblr_llnwx4scnR1qdylxoo1_500

Parlons d’abord organisation du nettoyage du linge.
Vous devez d’abord choisir si vous en faites « un peu tous les jours » (ma technique) ou « la totale en deux jours chrono ». Chacun son truc. Je suis passée d’une méthode à l’autre et objectivement, une machine par jour, même plus petite et moins écologique/économique, ça simplifie la vie.
Méthode « un petit peu tous les jours, ne faisons pas surchauffer la bête ».
Je fais tourner tous les jours un type de linge en rentrant du boulot (remplissage de la machine : 3 minutes), je range le linge sec (celui qui ne se repasse pas : 5 minutes; celui qui se repasse va dans la manne « repassage » : 2 minutes, je mets le linge lavé au sèche-linge avant d’aller au lit (3 minutes de plus). Total : 13 minutes/jour.
Je repasse le dimanche devant une série.
Méthode : « Je n’en touche pas une la semaine, vive la croisière s’amuse, je préfère passer mon dimanche au turbin »
Comme dans la journée ménage préconisée dans mon article The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 2 : on adopte une routine de nettoyage.   
On peut donc tout faire en une journée mais si on intègre le repassage, on peut frôler le burn-out ménager.
C’est comme tu veux tu choises.
Ensuite, il faut gérer le linge sale dans la maison.

Les piles partout, c’est pour se flinguer le moral. Et puis franchement, c’est beurk…

tumblr_inline_mgoh6rarSc1rz0x9z

Ensuite, quand on a bien choisi sa méthode, on réfléchit où poser des paniers à linge.
Mon exemple perso : je me déshabille dans mon dressing OU dans ma salle de bain DONC  un panier dans chacune de ces pièces.
Par contre, je ne lave pas mes serviettes avec mes vêtements DONC un deuxième panier dans la salle de bain pour les serviettes, gants de toilettes, tapis de bain and co.
Le jour où je lave les serviettes, BIM BAM BOUM, je chope le bon panier. Ca prend donc deux secondes, pas de tri ni de réflexion « grand dieu, puis-je laver telle couleur avec telle autre » puisque mes serviettes sont toutes de la même couleur (blanches).
Quand une manne à vêtements est full, je la descends et là, que voilà-t’y pas que mes trois autres mannes de tri l’attendent? Noir, couleur, blanc. Je trie et quand une manne est pleine, je la fais tourner.
On ajoute une manne « très sale » dans laquelle au fur et à mesure, je place les torchons tous les soirs ou presque.
Vous saisissez le roulement hyper organized? Sans rire, ce nombre affolant de mannes (7 quand même) a changé ma vie (j’exagère pour faire essprès hein, suis pas si barge) (quoique). Les choses semblent se faire seule et sans la moindre prise de tête. J’ai nettement moins l’impression de passer mon temps à ça puisque chaque chose me prend quelques minutes à la fois.
Pour le linge de lit, je fais simple : je le lave immédiatement quand je le change.
Pas de bac pour lui, donc. Mais pourquoi pas?
Un autre commandement de la maison : quand c’est propre, on range immédiatement. Sinon, ça devient vite la foire de piles façon marché sudiste.

Ah et tout le monde doit y prendre part. Les enfants, le mari, le chien, le chat.

cat-tries-to-help-the-washing-machine-

Il ne faut pas un doctorat pour mettre le linge dans le bon panier ou remonter son linge propre dans son armoire.
Puis s’il y a des récalcitrants, tentez la grève de leur linge, pour voir.
Bon courage!

Love Peace Flex,

Chrys

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 3 : on organise la « laverie »…

Le linge, c’est la bête noire de la femme des années 80 2010. On peut vite être dépassée, enterrée sous un tas de chaussettes douteuses et souvent célibataires.
Que vos machines soient dans la buanderie, le garage, la salle de bain, la cuisine, peu importe.
Tout ça doit d’abord être pensé.
D’abord, il faut rendre le truc supportable. Et quoi de mieux qu’une pièce charmante pour arranger l’humeur de Cendrillon?
Rêvons un peu…
PicMonkey Collage1
  1. Avant tout, pensez à ce que vous faites dans cette pièce.
Vous pouvez songer à ceci :
  • Espace pour les gros appareils ménagers
  • Stockage de produits de lessive
  • Zone de prétraitement et de trempage des articles
  • Aire de séchage (pour les vêtements ou d’autres articles qui ne vont pas dans le sèche-linge)
  • pliage du linge
  • Repassage
1d

Un tapis peut tout changer…

Le but du défi est de réfléchir aux lieux où vous faites ces actions et de leur faire une place (au fond de ton coeur…)

1

On peut aussi miser sur le blanc mais ça peut vite faire morgue…

2. On range, on jette, on déplace.

2

  •  Les bouteilles vides de détergents ou ceux qui ont expiré (saviez-vous que l’eau de Javel expire après environ 6 mois, par exemple?).
  • Vêtements propres : aussitôt propres, aussitôt rangés. Ca doit devenir une règle.
  • Chaussettes perdues : faites-leur un lieu rien qu’à elles. Leur orphelinat. Et après trois mois, poubelle.
  • Tout ce qui ne sert pas l’une des fonctions désignées dans la pièce doit trouver une autre place.
1b

Une touche de couleur flashy pour tout changer…

Pour le reste, faisons simple. Chaque produit ayant la même fonction doit avoir sa propre caisse/son bac, etc. On peut étiqueter, faire du stock… tout doit être à portée de main.
Vous manquez de place? Installez des étagères. Ça ne coute rien et permet de gagner de l’espace.
 Vous pouvez aussi installer un organisateur de porte.
1c
    3. On trempe.

Ou du moins on prévoit une zone de trempage, un évier, une bassine, ze choice is yours.
Pourquoi ne pas ajouter un tableau indicatif des « trucs pour laver »? Je compte en préparer un choli tout plein assez vite, stay tuned (et abonnez-vous pour être prévenus…)
Vous pouvez peindre vos machines moches!

Vous pouvez peindre vos machines moches!

      4. On sèche…
Le plus simple si vous avez de la place, c’est le fil qui traverse votre buanderie. On peut même en trouver de rétractables.

Pour ma part, tout ou presque va au sèche-linge.

1h
      5. On plie.
Avoir une petite table où plier les vêtements est toujours pratique. Pourquoi pas une table pliable?

Vous pouvez aussi vous servir d’une de vos machines sur laquelle vous aurez placé une serviette.

Pensez à rendre vos containers choupis...

Pensez à rendre vos containers choupis…

6. On repasse.

Peu d’entre nous repassent dans leur buanderie (sauf les veinardes avec TV dans chaque pièce).
Mais quoiqu’il en soit vous stockez sûrement tout le matos nécessaire dans la buanderie. Organisez-le de façon réfléchie. La planche, par exemple, ne doit pas vous demander des efforts de ouf pour être sortie de sa zone de rangement.
Pensez à préparer un panier avec ce dont vous vous servez pour le repassage (amidon, aide au repassage etc)
4
   7. On fait joli.

Je me répète : ce n’est pas parce que ce n’est pas drôle qu’un tour dans la pièce doit suffire à vous mettre sous Prozac. Donc on décore.
5
Vous avez plein d’idées dans cet article. Servez-vous-en, c’est pas fait pour les hamsters.
La pièce doit être bien éclairée, oubliez les néons qui font souvent la vie blafarde.

Vous avez le droit aux couleurs aussi. Personne n’a jamais dit que la buanderie devait ressembler à une chambre mortuaire.

Pourquoi pas quelques plantes vertes?

Pourquoi pas quelques plantes vertes?

Voilà, vous avez une semaine pour vous y mettre. Envoyez-moi vos photos : je vais prochainement créer une page rien que pour vos avant-après et vos « C’est moi qui l’ai fait ». J’attends juste vos photos 🙂

La semaine prochaine, on parlera de la routine pour gérer le linge et les paniers à linge.

Je vous montre encore quelques jolies images pour vous inspirer…

7

Plus "cabane dans les bois"

Plus « cabane dans les bois »

9 balbalnlandlkzkj

Le plafond peint!

Le plafond peint!

lalala lalalalala

Le tapis bichrome...

Le tapis bichrome…

lalalalalallalalla

Allez, les filles, BON COURAGE!
Love, Peace, Flex,
Chrys

 

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 2 : Adopter une routine de nettoyage (avec document à imprimer…)

routine2

C’est tout bête mais moi, les listes, ça me rassure.
Je dois avoir besoin d’objectifs pour fonctionner.
Si je ne fais pas de liste précise, je pars en live dans tous les sens, j’attaque tout de front et c’est la vrille infernale avec une conclusion généralement qualifiable d' »abandon par K.O. »

Depuis quelques mois, je fonctionne avec une liste de tâches trouvée sur un site en anglais mais elle était un peu grise et terne donc je l’ai girlifiée…
Le but n’est pas d’y ajouter un millier de choses, attention. On se contente de la suivre à la lettre le jour où on fait le nettoyage hebdomadaire.
Pour le reste, j’ai aussi une routine quotidienne (que je vous donnerai un de ces 4 si vous êtes sages et fidèles..)
Le truc, donc, c’est de finir par connaître cette routine hebdomadaire sur le bout des ongles vernis. Il est possible de la boucler en 4 heures (repassage non compris, faut pas déconner…).
De mon côté, je vous avoue que je confie mon repassage à d’autres. Il m’a fallu, vu mes activités, déléguer cette tâche (plaigneeeeeeeeez-mouah!)

Soit, arrête de raconter ta life et file la feuille…
C’est bon, c’est bon, la voilà!

J’espère qu’elle vous sera utile et qu’en arrivant à la dernière étape, échevelée et pantelante, vous aurez, comme moi, un sentiment de victoire sur la vie « tu vois comme j’assure grave un peu ou bien? » additionné d’une petite dose de « besoin de personne » (auquel s’ajoute assez vite une lichette de « pose pas ta main là, je viens juste de nettoyer! »)

Trêve de blabla, le document en pdf est ici…

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 1 : organiser son budget.

tumblr_mebq9miHe51rvxk04o1_500

Le challenge, c’est quoi?

C’est facile, patate, un challenge hebdomadaire, qui devrait te prendre entre 30 minutes et 2 heures sur la semaine et t’amener à devenir une parfaite desperate-housewives-qui travaille. Parce que, ne rêvons pas, la plupart d’entre nous n’a pas un Carlos qui ramène les sous pour l’esthéticienne…

Pour celles qui suivaient le challenge sur les anciens blogs, on reprend mais je commence par un autre bout afin de permettre à toutes d’y trouver leur compte.

Je glisserai donc des semaines de challenge déjà suivies entre celles-ci. Le but final étant d’amener le challenge à 52 semaines renouvelables.

On commence donc par le nerf de la guerre :  LES THUNES.

Objectivement, je suis hyper dépensière (mais hyper quoi…). Je suis capable de me lâcher au point de ne plus avoir un sou en poche.

Au point qu’il m’est arrivé d’avoir du mal à payer des factures alors que, en principe, je gagne largement de quoi vivre pépère (mais un pépère qui fait gaffe un peu quand même alors).

Alors, un mois où la dèche la plus totale laissait poindre son museau édenté, j’ai pris la bête par les cornes et j’ai fouillé mon allié bien aimé, Pinterest, afin d’apprendre à devenir une wonderwoman de la finance, digne de Wall Street et de Charlie Sheen.

J’ai fait un classeur. Mais pas un petit classeur banal hein. Non. J’ai fait LE classeur, la bête des bêtes quoi. Le général en chef des classeurs de finances. Et en plus, il est choupi (parce qu’il faut admettre une fois pour toutes qu’un classeur gris, c’est déprimant)

Les étapes:

1. Tu achètes un classeur que tu aimes.

Le mien :

classeur

2. Une jolie page de garde histoire de vous remonter le moral à l’heure de vous apercevoir que vous êtes pauvre…

budget

J’ai la folle ambition de faire un pack bien plus joli pour l’an prochain mais j’en suis encore à m’arracher les cheveux sur Indesign.

Alors en attendant, je vous explique la méthode « triche » utilisée pour l’instant.

J’ai tout bêtement pris un Pattern chez Colourlovers.com . Je l’ai insérée dans un document Photoshop (mais honnêtement pour un petit truc comme ça, Paint irait tout aussi bien, voire, paresse extrême, Word). On ajoute un cadre avec son titre. On choisit sa police sur Dafont et le tour est joué.

3. La page vitale… La liste complète de vos dépenses habituelles (échéancier). J’ai téléchargé la mienne chez Organizing Homelife. C’est en anglais, mais c’est vous qui remplissez. Seuls les mois sont en anglais et je pense qu’il ne faut pas être bilingue pour s’en sortir…

Il suffit de faire la liste des paiements mensuels, bimensuels, trimestriels, semestriels et annuels.

Dans la première colonne, on note le jour où le virement doit partir. La liste faite, il ne reste plus qu’à cocher une fois que le paiement est fait.

depenses

4. La page déprime… J’y glisse toutes les factures qui arrivent, je ne les reclasse qu’une fois payées.

factures

5. Next step de l’organisation du feu de dieu que plus jamais je ne perdrai rien de rien de toute ma vie que c’est fini de chercher…

Les intercalaires. Une fois que tout est payé, les papiers rejoignent leurs congénères en fonction de leur intercalaires.

intercalaire

La liste des miens?

  • Gaz et électricté (car même fournisseur)
  • Crédit habitation
  • Eau
  • Epargnes (subdivisions : enfant, pension, compte épargne)
  • Télévision/internet/téléphone fixe
  • GSM et tablette (abonnements)
  • Taxes
  • Impôts (concerne tout ce qui entre dans la déclaration fiscale)
  • Bois (pour la cheminée)
  • Voiture
  • Médical (subdivisions : dépenses et assurances)
  • Dépenses courantes

Voilàààààààààààààààà…

Toutes les semaines, pendant à tout casser 10 minutes, je fais les paiements nécessaires, je vérifie que les versements programmés sont bien partis et JE COCHE le paiement effectué dans ma liste annuelle. C’est vite fait, je ne rate plus rien et je sais exactement combien il me reste sur mon compte et combien je PEUX dépenser (ô miracle). C’est donc le cœur léger et sans la moindre culpabilité que je jette un œil sur Showroomprivé.com… (il faudra que je vous en parle, tiens, bientôt).

Ah et puis les fatiguées de la vie, si vous voulez que je vous envoie mes fichiers (page de garde, intercalaires etc), envoyez-moi un mail, je vous enverrai ça parce que je suis trop gentille.

tumblr_mh5kyf9fM21qb1vv2o1_500

Love, Peace, Flex,

Chrys

The Bree Van de Kamp Challenge : c’est quoi et comment ça marche…?

Le Challenge Bree, c’est 52 semaines pour organiser toute la maison.

bree

Le but final est qu’au bout de cette année de challenges, tout roule ma poule.

On fait le tout petit à petit, sans se prendre le chou et on habitue toute la smala à donner un coup de main (y a pas écrit HOTEL sur la maison les gars, hein!)…

tumblr_mfq2sti9WI1qg7lypo1_500

C’est ici que vous trouverez la liste des articles. Il vous suffit de prendre le challenge qui vous botte et au boulot!

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 1 : organiser son budget.

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 2 : Adopter une routine de nettoyage (avec document à imprimer…)

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 3 : on organise la « laverie »…

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 4 : la buanderie, affaire non classée.

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 5 : les sacs à main et les portefeuilles…

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 6 : On s’occupe de ses livres.

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 7 : la voiture aussi.

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 8… Petit tour dans la cuisine!

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 9 : On range son make up!

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 10 : retour en cuisine.

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 11 : la tête dans les poubelles…

The Bree Van de Kamp Challenge : semaine 12 : on organise les journaux, les catalogues et les magazines.

La suite est à venir… Stay Tuned…

Love Peace Flex,

Chrys

Je teste pour toi le botox… avec photos avant/après…

Il y a maintenant 6 mois, j’ai commencé à complexer sur ces vilaines rides qui apparaissaient sur mon front.

36 ans, ça se fête, tu parles…

 tumblr_mrcmhg86ui1rx2l52o1_500

Une amie à moi expérimentait le botox depuis quelques années et, comme tout le monde, avant d’avoir des rides, je trouvais ça nul, je prônais la régularité des soins, le démaquillage, les « bonnes crèmes » enzovoort… (Oui, je suis polyglotte à mes heures)

Après avoir essayé les meilleures crèmes des meilleures, les Laboina, les La Prairie et autres crèmes à 200€ le pot-qui-dure-un-mois, force me fut de constater que NON, elles ne partiraient pas ces ridules.

J’ai opté ensuite pour la bonne vieille frange pour planquer les dégâts du temps.

Mais malgré tout, dans ma tête je SAVAIS. Elles étaient là, se la jouant discrètes, mais continuant contre vents et marées (et crèmes) à creuser des sillons.

Alors, « les rides sont les traces laissées par une vie, on peut y lire blablablabla », moi, je veux bien. Non en fait, je ne veux pas. Je suis désolée mais non. Pas envie.

Alors voilà, j’ai testé et tant pis.

 tumblr_lthve01VCF1qehkg3o1_500

Et je suis ra-vie. J’ai longtemps réfléchi avant de rédiger ce billet. Ne nous mentons pas. Mais c’est bon, là, j’assume.

Ma doctoresse a environ 50 ans. Et elle en fait 30 à tout péter. Elle n’est pas lisse gonflée moche à la botox hein. Non, elle a de petites rides aux coins des yeux etc. Et comme elle dit, son secret, c’est le botox et un peu de crème Nivea. Au niveau des crèmes, son discours est simple : partout, on lit « couches supérieures de l’épiderme ». Et pas de bol, les rides, c’est pas là. C’est con, mais c’est comme ça. Aucune crème, si miraculeuse soit-elle, ne peut traiter l’endroit nécessaire puisqu’il faut justement passer SOUS ces couches.

La dame est donc immunologue et, pendant 30 ans, elle a injecté du Botox à des enfants dont le handicap entraînait une hypercontraction d’un membre (qui se repliait sur lui-même donc). Elle a évoqué des doses hallucinantes (nécessaires pour décontracter le muscle hyperactif, en gros). Et elle est donc convaincue, après toutes ces années, que le botox n’entraîne pas d’effets secondaires tels que le relâchement évoqué par certains journalistes.

D’autant plus que la dose injectée pour l’esthétique est ridiculement faible en comparaison des traitements médicaux évoqués plus haut.

Niveau budget... Je n’ai pas abusé. Pas question de tomber dans l’excès. Je traite uniquement les rides du front déplaisantes et je vais traiter prochainement (à l’acide hyaluronique donc) les rides du sillon nasogénien qui sont hyper marquées dans mon visage souriant.

Le front me coute donc entre 100€ et 150€ par an.

Nous parlerons acide une autre fois quand j’aurai franchi le cap.

Parlons douleur… Ne nous mentons toujours pas : ça fait mal. Une petite dizaine de piquouzes dans le front, forcément, c’est pas la fête de la saucisse. Cependant, c’est supportable (en serrant les dents et en respirant très très fort).

Bon, je vous entends hein « t’as fini de blablater là? tu nous files des photos ou bien? »…

C’est bon, c’est bon ne bougez pas, les voici les voilà…

 Capture

Le résultat définitif est apparu au bout de 3/4 jours.

Niveau immobilisation, franchement, étant donné que la doctoresse est prudente et veut des résultats discrets, je pouvais encore hausser les sourcils.

Nous sommes six mois plus tard. La mobilité est revenue totalement. Dans quelques mois, les rides se marqueront à nouveau et je n’aurai aucune hésitation à remettre ça.

Je ne le ferais pas chez n’importe qui par contre. Je préfère cent fois un docteur qui me dit « non, je ne ferai pas cette ride parce qu’elle est nécessaire à vos expressions » qu’un autre qui pique à tout va.

Je sais que nombre d’entre vous vont s’insurger. Ne vous donnez pas cette peine. Je vous fais partager ici MON expérience. Je ne fais pas de pub, je ne donne pas de nom de médecin. Cependant, si vous êtes absolument contre cette pratique, libre à vous. Peut-être serai-je défigurée un de ces 4 matins, alea iacta est.

Mais inutile de me donner un milliard de leçons. Mes amies s’en sont chargées. Avant de prendre rendez-vous elles aussi devant le résultat.

Voilà. On se retrouve bientôt pour des articles moins controversables…

Love, Peace, Flex,

Chrys