Parlons poids…

Je ne m’étendrai pas sur les retombées du bête petit article qui a fait le buzz il y a peu. Entre bravos et insultes (que nous avons modérées, il ne faut pas tomber dans le forum troll), nous avons tout eu. Pour un article sans prétention qui visait essentiellement à rire.

Je vous passe toutes les critiques disant qu’un blog beauté ne devrait pas se permettre de critiquer les modèles alors que nous parlons de vernis. Parce que bien entendu, si tu te fais jolie, tu ne dois forcément pas avoir d’avis. Logique.

Je présente malgré tout mes excuses aux maigres qui se sont senties visées par le terme d’anorexiques.

Je tiens seulement, maintenant, à signaler que si l’article a fait un tel remous, c’est que nous avons tou(te)s un problème avec l’image véhiculée par les médias.

Petit développement en images…

50

Je n’ai pas connu cette époque. Par contre, j’étais adolescente dans ces années là:

90

Cindy, on l’aimait toutes.

Et tu sais quoi? Aujourd’hui, quand je la regarde, je la trouve « trop ronde ». Celle qui était pour mes 15 ans l’image de la femme idéale, je la trouve presque grosse.

Parce que depuis, j’ai été matraquée par autre chose.

Lorsqu’ELLE est arrivée :

kate moss

Je me rappelle de ses premières apparitions. Tout le monde s’accordait à la trouver trop mince. Nulle part on ne voyait ce corps de jeune fille au sortir de l’adolescence. Car n’oublions pas qu’elle a entamé sa carrière à 14 ans. Un corps que peu de femmes conservent avec l’âge adulte.

Aujourd’hui, je la trouve magnifique. Mais je ne lui ressemblerai jamais : j’ai des hanches, des seins, des bras, des cuisses. Je peux danser sur ma tête, à moins de me faire raboter de partout, je n’aurai jamais plus le corps que j’avais à 12 ans.

Alors non, je ne fustige pas les maigres. Mais il faut arrêter de se mentir : elles ne constituent pas plus la majorité que les nanas obèses, que je ne fustige pas plus, mais qui ne voient pas leur corps érigé en modèle, placardé dans les rues ou étalé dans les magazines.

Non, les vraies rondes ne sont pas dans les magazines. Elles ont eu leur heure de gloire à l’époque de Rubbens où les maigres devaient souffrir de cette image. Sauf que les tableaux de Rubbens ne se retrouvaient pas partout dans les maisons.

Non, les vraies rondes ne sont pas dans les magazines. Pire, on tend de plus en plus à amaigrir l’image de la femme idéale. Parce que les mannequins maigres mettent mieux en valeur les vêtements, me dit-on. Super.

Voici donc aujourd’hui comment on met en valeur les vêtements:

aujourdhui

Alors, pour toutes les maigres « naturelles », sachez qu’ici, je ne critique pas VOTRE corps. Je déplore le fait qu’il soit devenu LE modèle. Que dans la tête de toutes les jeunes filles que j’ai en classe, faire une taille 32 soit un idéal.

Parce que combien d’entre nous ressembleront à cela naturellement?

Pour celles qui naissent ainsi, c’est parfois un complexe. Et c’est tout aussi triste. Mais pour la majorité de celles qui naissent juste « normales » ou rondes, pour les tailles 38, 40, 44, ou 50, c’est un pari impossible.

Combien de fois ai-je entendu une gamine de 14 ans au moment de la récré dire qu’elle ne mangerait pas parce qu’elle avait grossi? Je ne les compte plus. Elles essaient, envers et contre la nature, de conserver le corps d’adolescente que seules 2 ou 3% d’entre elles pourront garder.

Ma sœur fait 46 kilos et je l’entends souvent se plaindre de ses cuisses… Je fais une taille 38 et je me considère comme « pulpeuse »…

La plupart des mannequins que l’on nous met sous les yeux se nourrissent de coton et de jus d’orange. Alors que naturellement elles sont déjà très minces…

Les blogs « pro-ana » fleurissent par milliers… Une génération entière qui prône ouvertement l’anorexie…

Pro-ana, tu ne connais pas? Il s’agit d’une sorte de mouvement de jeunes filles à partir de 12 ans. Elles tiennent des blogs prônant l’anorexie… Des exemples?

ana1

ana2

Elles édictent des règles…

ana3

ana4

Bref, contrairement à ce qu’une lectrice disait sous l’article Zara, non, les parents ne sont pas forcément là pour contrebalancer la pub.

Chaque jour, on ment à ces enfants en leur faisant croire que la beauté est forcément dans la maigreur. Maigreur qu’elles n’atteindront jamais à moins d’y être génétiquement vouées ou de mettre leur santé en péril.

Alors non, ça ne me dérangerait pas de voir des maigres dans les magazines si, à leur côté, il y avait des minces, des rondes et des obèses. Que tout le monde ait droit à son moment de reconnaissance.

Toutes les maigres ne sont pas anorexiques. Mais érigées en icônes, elles entraînent, sans le vouloir (et là, je remercie le sacro-saint marketing qui est bien le responsable), des générations entières à remettre en question leur propre image.

Un lecteur nous a répondu que nous n’y connaissions rien puisque ces enseignes font d’excellents chiffres d’affaire… Ce à quoi j’ai à peine répondu. Quelle inconscience! Parce que le chiffre d’affaire tourne, il faudrait dire amen?

Une autre nous dit que « ça va y a bien la pub Dove ». Formidable : il y a donc tant de pubs avec des femmes normales que tout le monde peut encore citer la marque des années après sa sortie…

Non, la femme normale, mesdames et messieurs, c’est elle :

111

222

333

Et je voudrais bien que ce soit cette femme-là qui soit dans les catalogues.

Même si « le vêtement tombe moins bien ».

Bien entendu, cet article ne fera pas de buzz. Et franchement, c’est bien dommage.

signature

 

235 réflexions sur “Parlons poids…

  1. Waouh, tellement de commentaires, je me lance quand-même, ça va être un peu long mais je crois que mon témoignage va clarifier certaines choses. J’ai fait du mannequinat quand j’avais 16-19 ans, entre 1996-1999. C’est l’époque où ça a commencé à dégénérer dans ce milieu. J’étais fine naturellement, ayant grandi en faisant beaucoup de danse classique (sans en faire à haut niveau, donc sans le problème alimentaire de celles qui en font de manière pro) et à 16 ans j’avais pas encore mon corps de femme. D’ailleurs je ne suis même pas très grande, 1m73, à l’époque 56 kilos, un 36-38 en fringues, un 85C en poitrine et les mensurations considérées parfaites à l’époque, le fameux 90-60-90 (que j’ai perdu malheureusement). C’était l’époque Laetitia Casta, on pouvait faire ce métier sans être géante ni maigre. Les agences sont à ce moment-là allées chercher des filles dans les pays de l’Est, de plus en plus jeune, donc encore avec leur silhouette d’enfant, de plus en plus grandes, j’ai défilé avec des filles très grandes et très minces, elles étaient prêtes à tout pour changer de vie et échapper à la misère de leur pays d’origine. Les agences ont commencé à me dire qu’il fallait maigrir, moi j’adorais mes rondeurs, je faisais des études intéressantes, alors j’ai dit « oui-oui » et puis j’ai pas fait de régime (quelle folie, dire à une fille mince de maigrir, quand j’y repense je peux pas y croire). J’ai plus été choisie pour défiler, ça c’est axé « lingerie », regarder les pubs Aubade à l’époque, même les filles qui font les pubs Aubade n’ont plus les courbes de celles s’il y a 15 ans! En fait, les filles des pubs Aubade maintenant sont comme les filles qui faisaient les défilés à mon époque, très minces mais encore saines et naturellement ainsi constituées. Maintenant ces filles-là ne peuvent plus défiler, il faut être encore plus maigre. Je n’ai qu’une copine qui fait du mannequinat aujourd’hui, elle faisait 55 kilos pour 1m78 quand elle a été repérée, elle a dû maigrir et a fait Dukan (!!!!!!!) pour pouvoir démarrer, elle fait maintenant 50 kilos, porte du 34. Elle ne mange plus à sa faim, ne mange plus de sucre, beurre, féculents, fait du sport. Évidemment sa famille est préoccupée car elle tombe souvent dans les pommes, a des problèmes de carences etc. Bref, cette fille qui il y a 15 ans aurait été un des mannequins les plus minces au départ a dû perdre ces kilos qui sont la limite entre ce qui est une minceur naturelle chez une fille aussi grande à peine sortie de l’adolescence et qui mange sainement et ce qui est un trouble du comportement alimentaire. Je suis la mieux placée pour savoir que certaines filles sont très minces naturellement, j’ai une copine qui fait 1m80 et porte du 36, et elle mange comme 4, elle a juste une ossature très fine, est sportive et mange sainement mais à sa faim (elle mange vraiment bien). Et ça se voit, cette minceur-là est différente, la qualité de la peau est différente, les os ne sont pas saillants, il y a des muscles, quelques rondeurs, pas des clavicules saillantes, des joues creusées, des cuisses plus fines qu’un bras, des mollets inexistants, un dos dont on voit chaque os, bref tout un corps « creusé »! Les filles maigres qui se sentent visées par nos critiques ne devraient pas, on voit très bien la différence entre celle qui est saine et celle qui ne l’est pas. Je ne dis pas, certaines filles rondes peuvent aussi avoir un problème avec la nourriture, mais ce qui est sûr, c’est que les filles d’1m80 qui portent du 34, elles sont affamées par leurs agents. Et autant j’ai aucun mal à voir des images de filles très minces, autant je trouve que ça devrait être interdit de faire médiatiser celles qui sont évidemment malades. Et ça leur rendrait service, pourquoi diable l’agence a dit à cette copine de passer de 55 kg pour 1m78 à 50kg??? Et la surveille pour pas qu’elle prenne le moindre centimètre de tour de hanches? Bref, dans un premier temps interdire ces pratiques, à défaut de filles rondes, on verrait au moins des filles saines. Après, question identification, c’est une autre paire de manches, pour avoir des filles qui nous ressemblent, ça va être compliqué, toujours cette idée ridicule que c’est le corps qui doit s’adapter à des vêtements faits pour des cintres et pas les vêtements qui doivent s’adapter à nos courbes de femmes! Avec ce résultat, une mode actuelle qui ne va à PERSONNE! Ah, nos cuisses comprimées dans les slim, nos hanches qui s’échappent de nos tailles basses, nos seins qui font exploser les boutons des chemises, ces formes « carrées » qui ne suivent pas notre courbe « seins ronds-taille fine », la mode des années 60, avec les vêtements qui suivaient les courbes, faisaient chanter nos hanches, nous faisaient une silhouette en 8… Avec des mannequins à la Cindy, on aurait enfin droit à des vêtements qui nous vont, nous subliment…

      • Juste une remarque pour éviter les préjugés et les généralités. J’ai fait de la danse classique pro à partir de mes 4 ans jusqu’à 25 ans et je n’ai jamais eu de souci avec la nourriture. Et ça nous arrivait de manger des chips et des pains au chocolat pendant les pauses, pas devant le prof bien sûr. Pour lui, on pouvait manger de tout sauf les crasses (chips, frites, bonbons, chocolat,… des trucs inutiles pour la santé en fait)

  2. C’est bien beau de critiquer les anorexiques, mais considerer qu’etre ronde(grosse) est normal c’est ce voiler la face. Alors oui voir des filles anorexiques (déjà trop maigre c ‘est pas jolie) c’est pas top , ca montre le mauvais exemple et en plus c’est dangereux, mais alors considéré des filles ronde comme des filles normal (cf la moitié des filles de l’article) est tout aussi stupide que critiquer l’anorexie, en effet la moitié des filles sur les photos de l’article sont en surpoids, voir obèse et ce n’est esthetiquement pas très jolie, oui vous me direz on est une femme on assume nos rondeurs blabla, certes mais au dela de l’esthetique il y a la santé, premièrement ce dire ca c ‘est une solution pour rester a ce poids et c ‘est une fausse excuse pour ne pas perdre. Etre en surpoids voir obese est très dangereux et pour la santé et pour votre corps, déjà tout ce qui concerne diabete, cancer et probleme cardiaque sont favorisés par l’exces de poids, le risque de mourir prématurement également (et plus on grossit plus ce risque augmente de facon exponentielle). Il y a également le coté mécanique du corps, en effet que ce soit votre colonne vertébrale ou vos hanches elles supportent votre corps et lorsque vous prenez un kg par exemple  » c’est rien ce n’est qu’un kilo » le poids que supporte votre hanche lui est de 4 kg supplémentaire, Si vous prenez 10 kg, les contraintes sur votre hanche sont majorés de 40 KG (ah ca monte vite), Vis a vis de la colonne lombaire, un sujet de 70 kg a des contraintes de 120 kg, un sujet de 100 kg a des contraintes pouvant atteindre 300kg. Vous avez souvent mal au dos, a la hanche ou au genou, vous avez déjà une des premieres solutions à votre problème, vous n’avez pas mal ? Attendez ca viendra, l’arthrose débute précocement chez les personnes ayant des kilos en trop, voir des ruptures du ménisque et une fois que c ‘est fait, c’est irréparable. A vous de voir si vous n’étes pas prêt a faire quelques efforts pour etre davantage séduisante mais surtout pour éviter d’en souffrir tout le reste de votre vie.
    Attention je ne prone pas ici l’anorexie qui est également très dangereuse pour la santé, juste que la population (Homme femme ) grossit de plus en plus, et que ca en devient tout de même inquietant et qu’on ne parle que du coté esthetique, vous voilà prévenu

    Bonus pour ceux qui ne le savent pas, l’imc se calcule par le poids / taille au carré
    exemple 70 kg pour 1 m 78 nous donne 22,09 70/3.1684
    Un imc(indice de masse corporel) normal étant compris entre 18.5 et 25 au dessus on est en surpoids, à partir de 30 c’est de l’obesité. En dessous de 18.5 c ‘est de l’anorexie.
    Ceci est une valeur scientifique et médical

    En esperant en avoir convaincu et aidé certaine.

    • Je suis assez d’accord avec ce que tu dis mais je tiens juste à modifier ce que tu dis sur l’imc. Ce n’est pas une valeur sûre à 100%, je suis en dessous de 18.5 et en théorie je suis en sous-poids, hors dans les faits, c’est faux, je ne le suis pas. Mes os sont plus fins et je suis donc plus légère.
      Je prend mon exemple mais je suppose qu’il y en a plein d’autres. Donc, l’imc n’est pas totalement exacte et il vaut mieux ne pas conclure trop vite en s’y fiant excessivement.
      La taille et le poids ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte pour savoir si l’on est en sur ou sous poids.

      • L’imc est une norme qui est totalement dépassée, les nutritionnistes sérieux et psy spécialisés en troubles alimentaire utilisent une méthode qui prend en compte la densité osseuse, la masse graisseuse/musculaire. Ma meilleure amie fait 10kg de plus que moi, pour les mêmes tailles de confection. Elle a des la imposants alors que j’ai des jointures de fillette.

      • Idem, mon IMC est de 33, techniquement je suis obèse stade 1 mais : gros os, forte poitrine et quelques kilos d’une grossesse qui reste. Donc mise à part les quelques kilos en trop, je ne peux pas faire grand chose. Au final je ne me trouve pas spécialement grosse (pourtant je pèse presque 96kg). Comme une amie qui avait un IMC à 18.3, qui a peiné pour passer à 18.7 parce que morphologiquement elle est maigre, elle a de petits os, elle n’a pas une morphologie de femme « normal » (d’ailleurs, pour rire on s’appelle « La Baleine et La Crevette » parce que le contraste est assez marrant à voir). Donc c’est une norme, certes, mais faut vraiment voir au cas par cas. Quand un croise une fille très maigre, ça ne veut pas forcément dire qu’elle est anorexique et le contraire marche aussi, c’est tout. Donc pour moi les IMC ne sont pas vraiment fiable, bien sûr que quand on est dans des cas extrême, même si c’est morphologique, faut faire attention, mais ne pas en faire un vrai complexe.

    • En réponse complémentaire à celle de Jade: L’imc doit être calculé différement selon l’âge: un prof d’S.V.T de collège nous a fait calculer le nôtre: toute la classe s’est retrouvée en sous-poids, même les plus ronds, moi y compris alors que je mange tout le temps, dès que j’ai faim (sans être grosse vous me direz mais ça c’est une autre histoire) au pire, demandez conseil au prochain rendez-vous du médecin… 🙂
      Moi, j’ai jamais su maigrir ni grossir, mais il serait temps que je me mettre au sport…

    • Effectivement, le surpoids et l’obésité sont préoccupantes: http://www.levif.be/info/actualite/sante/l-alimentation-low-cost-a-favorise-le-surpoids-et-l-obesite/article-4000662806605.htm

      Ceci dit, Dajck, nous n’avons pas vu les mêmes photos…Vous écrivez: « la moitié des filles sur les photos de l’article sont en surpoids ». Pour ma part, j’en voie peut-être une, voire deux…Nous n’avons donc pas les mêmes critères de beauté ni de santé…

  3. Effectivement cet article n’a pas fait le buzz et c’est bien dommage.
    Je déplore que certains y voient encore une critique des anorexiques et une louange pour les grosses. Quelle vision simpliste ! Quel raccourci !
    Moi j’y vois plutôt un plaidoyer pour le différence, le droit de ne pas être faite dans UN moule et pour ça je te remercie Chrys. C’est un sujet qui me touche, comme beaucoup d’autres gens… Chacun pour des raisons différentes liés au vécu. Et comme tu le dis en début de post à propos du post Zara : « si l’article a fait un tel remous, c’est que nous avons tou(te)s un problème avec l’image véhiculée par les médias. »
    Je ne m’étendrai pas plus sur le sujet mais je tenais à dire merci.

  4. Salut !

    Juste une petite pensée de mec qui passe par là…
    Je n’apporte pas une grande importance au poids, si ce n’est comme indicateur d’un état de santé. Par contre cela me fait mal de voir à quel point tant de femmes ont comme idéal celui décrit dans l’article. J’ai toujours vu les top-modèles comme des objets humains. Leur travail est d’être un cintre ou un porte-manteau mouvant.

    Il est étonnant de voir des femmes se déprécier, se détester car elles sont « grosses ». Le fait d’avoir un peu de graisse, sans qu’il y ait de quoi constituer un bourrelet, c’est être « grosse ». Le fait de ne pas être un porte manteau, c’est être « grosse ». Alors bien sûr, des femmes porte manteau sont belles, pures élancées… Mais pas attirantes.

    Je n’aime pas le fait que des femmes sacrifient leur santé pour une idée de la beauté. Une idée qui n’est pas la leur. La beauté est subjective. Merde aux canons de beauté et aux canons de la mode.

    Ci-joint, un portrait de Miss Univers 2025 : http://tinyurl.com/ahb4aor

  5. Merci pour ce bel article !
    Je préfère être moi même (avoir mes rondeurs) que de ressembler a un squelette et de me rendre malade. Je me sens bien dans mon 42-44 🙂 (16 ans – 1m70 – 70kg)

  6. Si je comprends parfaitement le sens de l’article, je ne voudrais pas que les campagnes anti-mannequins maigres deviennent des campagnes anti-maigres tout court. Ma femme rentre du 34-36 à 48 ans et 3 enfants. Elle n’y peut rien, ne se prive de rien, boit de la bière, du vin, mange des chips et des sucreries, c’est juste sa nature. Bien sûr, comme tout homme je suppose, je préfère que ma femme ne se laisse pas aller, cherche à rester séduisante, mais ce n’est pas une question de silhouette, il y a mille modes de séduction. Dans ma vie j’ai eu des compagnes petites, grandes, minces, rondes, aux formes très féminines ou plutôt androgynes et ce n’est jamais un gabarit qui a fait que j’ai été séduit ou pas.

  7. Votre article est très juste, plein d’honnêteté ; vous restez objective et vous ne jugez pas ce que vous ne connaissez pas, je vous en remercie, parce que c’est rare.
    En ce qui me concerne, je suis maigre naturellement et croyez-moi, moi aussi j’aimerais bien voir plus de femmes « normales » dans les magazines, pour qu’on nous foute enfin un peu la paix et qu’on arrête de croire qu’on a choisi de peser 44 kg pour 1m68. Une fois que c’est établi, il faut bien faire avec ce qu’on a, et la plupart des filles dans ma situation (dont moi) ont fini par s’en accommoder, et sont maintenant conscientes qu’elles peuvent plaire. Mais c’est au prix d’une adolescence compliquée qui laisse quelques séquelles difficilement oubliables, une adolescence lors de laquelle l’opinion publique (« Faut manger, c’est pas beau une femme sans formes ! ») l’a emporté sur les tendances des magazines.
    Alors de grâce, qu’on laisse simplement le monde vivre et qu’on aille chercher ce qui nous plaît sans vouloir l’imposer à tout le monde…

  8. Juste bravo, cet article m’a ému :’) Je suis une ancienne anorexique guérie depuis plus d’un an après de nombreuses années de maladie et ton article ma vraiment fait plaisir et je suis entièrement d’accord avec toi. Surtout le passage ou tu montres comment les vêtements sont mis en avant maintenant, c’est vraiment honteux. Je n’arrive pas à comprendre les personnes qui s’énervent car tu insulterais « soit disant » les anorexiques … je ne suis pas du tout d’accord, ils mélangent tout, tu montres juste des faits de notre société actuel, des faits que personnes ne se bougent RÉELLEMENT pour faire changer. Quand j’étais au plus bas de ma maladie je commençais même à envier ces femmes rondes ou fortes, je préférais faire PLUS de 80kg plutôt que de rester à ce poids squelettique. A des poids aussi bas, que les pro-ana idole, on est plus en vie, plus en survie, … on existe plus. Et ça la société ne s’en rend pas compte, bon nombre d’adolescent(e)s ne s’en rendent pas compte. Les femmes pulpeuses sont tellement plus belles. Moi je n’ai qu’une chose à dire, acceptez vous, restez comme vous êtes, du moment que votre poids ne mette pas votre santé en danger, et je suis bien placé pour le savoir, cet quête de maigreur de conduit nul par, mis a par à la dépression et de très nombreux problèmes mais aussi à beaucoup de séquelles aussi bien psychologique que physique. Vous êtes belle, le poids ne fait pas tout, on vous aime comme vous êtes, vous ne serez pas plus aimé autrement car vous êtes comme vous êtes, peut être très minces, mince, « normal » ,pulpeuses, rondes, surpoids,…. ce n’est pas au physique de changer pour que votre tête et humeur aille mieux, c’est à votre esprit de changé, votre manière de voir les choses, votre optimiste qui va réellement faire changé les choses. Regardez moi, je ne me sentais pas très bien dans mon corps alors que je faisais un poids tout à fait « normal » pour une adolescente, et bien sur mon régime à dégénéré … (plus de 20kg de perdu alors que je ne voulais en perdre que 3 ou 5), je me sentais tellement mal psychologiquement, la dépression étais là presque depuis le premier kilo perdu, et après des années de tentatives de guérison (forcées ou non) j’ai réussi grâce à un travail acharné, maintenant j’ai pour ainsi dire repris mes 20kg en mangeant et faisant du sport et je suis plus heureuse que jamais, alors voyez, à quoi ça m’a servi tout ça, mis a part me faire du mal. Et toutes ces jeunes filles ou garçons que l’on voit dans les défilés vous pensez vraiment qu’ils sont tous heureux, toutes ces jeunes personnes anorexique, toutes ces jeunes personnes en régimes, elles aussi souffrent ! et tout ça pour quoi ? Le poids ne résout rien, aimez vous, apprenez à vous aimer et vous connaitre comme vous êtes car c’est avec ce poids que vous serez le plus heureuses je peux vous le jurer. Moi je vous aime, des dizaines, des centaines de personnes vous aiment et des millions de personnes sont prêtent à vous aimer tel que vous êtes, il ne manque plus que vous …
    Merci d’avoir lu mon commentaire jusqu’au bout, j’y ai mis tout mon cœur 🙂 Bisous et désolé pour les fautes d’orthographe, j’avais trop d’idées en tête et je n’ai pas vraiment fait attention ❤

  9. Comme Mélisande, je viens du milieu du mannequinat mais pas de la meme époque, je le fais actuellement et c’est vrai que les codes ont bien changé, je suis également mince naturellement (85/61/85) et je me nourrie correctement ce sont les mensurations « idéales » selon le mannequinat d’aujourd’hui, être mince à tout prix est une erreur car chacun à sa morphologie, son ossature, j’ai eu de la chance dans ce milieu car je n’ai jamais eu de remarques comme ‘tu devrais maigrir » alors quand j’entends qu’une femme de 1m78 doit faire le même poids que moi cela me sidère! Le poids n’a strictement rien avoir avec la beauté ou le charme que peuvent dégagées une personne, alors il ne faut pas dénoncer la minceur lorsqu’elle est saine mais bien dénoncer lorsqu’elle celle ci est poussée à l’extrême et que la santé est en danger! Le principale c’est de bien se sentir dans son corps et je doute que les femmes qui prônent l’anorexie se sentent bien dans leur peau…

  10. J’ai grandi beaucoup trop vite et à 12 ans j’avais déjà atteins les 1m68 et j’étais d’une constitution plutôt ronde mais une enfant pleine de joie donc j’ai eu très rapidement des formes, des fesses, des hanches, des seins…. Alors que mes amis faisaient du 36 je faisais du 42… quand j’allais dans les magasins, les vendeuses me culpabilisaient mais même l’infirmière de l’école… tout cela se rajoutait aux critiques de mes camarades bien sure très sympathique… « baleine » (premier remarque comme cela à la maternelle), « sumotori » (J’ai appris ça à 8 ans grâce à un charmant garçon)…..
    Marre d’entendre ça, marre de me prendre des remarques sur mes fesses…. j’ai commencé un régime tout d’abord très soft … puis petit à petit j’ai commencé à moins m’alimenter, à trouver des raisons pour ne pas manger… il y a mm des surveillants au collège qui me voyaient pas manger mais me disaient que cela ne me ferait pas de mal… et puis tout a dégénéré à partir du moment où un garçon a mis un feuille dans un de mes cahiers pour m’expliquer comment vomir… à partir de ce moment je ne mangeais pratiquement plus qu’un jour sur deux … je faisais du sport tout le temps, m’endormait avec des crampes de faim et étais fière de ça car j’avais l’impression de contrôler mon corps….et bien sure j’ai commencé à me faire vomir…
    Mes parents n’ont rien à voir la dedans… je me cachais….
    J’ai atteint le 34 tant désiré… mais mes cheveux ont commencé à tomber, j’ai perdu ma joie de vivre,… et je me trouvais toujours aussi grosse… le regard des autres n’avait pas changer et je restais toujours la petite grosse…
    Les pertes de conscience étaient de plus en plus fréquente… je n’arrivais plus à me concentrer….
    Et j’ai à un moment réalisé que je pouvais pas continuer ainsi …..
    Les conséquences de tout ceci… Je ne m’aime toujours pas, j’ai une fausse image de moi mm, j’ai stoppé ma croissance (du coup moi qui avait une belle poitrine plantureuse je me retrouve avec des petits seins et je suis restée à mes 1.68), mes cheveux ne sont jamais redevenus comme avant, je fais le yoyo depuis… je perds 20kg facilement mais les reprend aussi très facilement, mon appétit est très petit et pourtant je suis retournée à mon 42 (et l’on me complexe toujours avec ça et moi mm je me sent fautive), si je veux perdre qq kilos je dois énormément me priver…. j’entends encore les remarques du style que si je ne suis pas mince « c’est MA faute » mais non, c’est ma constitution, il y a un siècle j’aurai été un canon de beauté…. oui je suis blanche, oui je suis ronde et alors la beauté et le charme ne s’arrête pas la….un tour de taille qui soit large ou petit: un visage, un regard, …., une joie de vivre

    A cause de cette période, je ne ressent plus la faim enfin si qd je sent que je vais tomber dans les pompes ou que mon ventre gargouille… pour moi, ce n’est pas naturelle de manger, les repas de famille sont qq fois un calvaire … dès que je vais pas bien et ben mes vieux démons reviennent… et je suis obligée de passer par la case « toilette » après les repas… ou je fais des jeun sans fin… malgré les remontrances de mes amis…
    J’ai mis pratiquement 12 ans à en parler à ma mère qui s’est énormément culpabilisée mais les parents ne savent pratiquement que ce que veulent les enfants…
    Bien sure vu que j’ai fait ça en pleins bouleversements hormonaux, j’ai tout déréglé et voila 12 ans que j’avais mes menstruation que tout les 6 mois… Inquiète à presque 25 ans … je suis allée voir un médecin qui m’a annoncée que je ne pourrais certainement pas avoir d’enfants à cause de cela…. Est ce que cela valait le coup?? Est ce que mon 34, valait que je me prive du bonheur de devenir mère?? Certainement pas mais …. maintenant il est trop tard…
    et pourtant je complexe encore, mon reflet me dégoute, et je n’accepte pas mon corps nu….

    Alors, aujourd’hui, avec mon 40 et ben voilà j’ai décidé d’être aussi bien que je puisse être dans ma peau…. et puis si des gens sont pas contents et ben MERDE !!
    J’ai parlé de mon cas en tant que jeune boulotte mais ce que je souhaiterai qu’on arrête c’est les jugements sur le physique… la définition de la beauté n’est pas unique et c’est cela que j’aurai appris à mes enfants!! et que le jour où quelqu’un t’aime vraiment il n’aimera pas ta taille de pantalon mais TOI et si ce n’est pas le cas alors pose toi des question

      • Si j’ai dit tout cela, c’est pas pour que l’on me plaigne mais parce que j’aurai aimé qu’on me raisonne et qu’on me dise qu’il y a des conséquences à ses privations… et dans cette période (l’adolescence) où la séduction est importante que ce qui compte avant tout c’est de se plaire et d’etre bien dans sa peau et pas d’attendre l’aval de personnes qui n’en valent pas le coup!! La est peut etre la vraie beauté!! Une femme bien dans sa peau et souriante sera toujours rayonnante!!

  11. Personnellement ,la taille idéale de jean pour une femme est un beau 38.Une vrai femme est une femme qui a des rondeurs la oū il faut sans excès .Aujourd’hui,les mannequins ont un corps affreux .Ce sont de grandes perches maigre comme pas possible plate de partout et parfaitement fade.Il y en a bien sur comme Adrianna Lima qui ne sont pas comme ça .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s