Je ne serai pas cette blogueuse-là.

Avertissement : cet article va nous griller à tout jamais de la blogosphère, va probablement être suivi de tweets antipathiques et autres commentaires « bouh t’as pas gagné alors tu râles ». Auxquels nous répondrons simplement « euh ouais, si tu le dis… »

Comme vous le savez, nous sommes allées au Trophée des Influenceurs Tribway. Écrivant pour un jeune blog, nous étions bien conscientes que gagner était secondaire et notre but était surtout de rencontrer des « collègues », chose rare puisqu’on bloggue le plus souvent seules… Lla fête pour nous, en gros…

C’était la première fois que nous participions à ce type d’événement et nous en sommes revenues avec… comment dire? un goût de « oh putain non mais c’est comme ça en vrai la blogosphère???? »

omg

Etant liégeoises, nous avons donc fait 800 km pour nous y rendre, le tout dans l’aprem because examens de l’étudiante et de la prof que nous sommes.

L’événement était sympathique, dans un lieu magnifique, le My Boat dans le parc de la Villette à Paris. Y avait des Oréos partout et ça, pour nous, c’est juste l’accueil le plus chaleureux du monde en fait.

tumblr_mghbjee3aE1ry10fwo1_500

Les organisateurs étaient plutôt amicaux, il faisait beau et les oiseaux chantaient.

Première partie : la conférence.

Etaient invités des blogueurs/blogueuses « célèbres » (les guillemets ne sont pas sarcastiques ici, ils relativisent simplement le truc. Célèbres dans le sens où c’est pas NON PLUS Poivre d’Arvor quoi…)

Tu apprends donc qu’ils vivent presque tous de leur blog, qu’une nana est payée 1000€ en moyenne pour un article où elle porte une marque, qu’ils reçoivent 150 mails de propositions par jour et tout le toutim…

Et tu sais quoi? Ben ils ont grave l’air de tirer la tronche. Il semblerait qu’il soit plus ou moins déplacé de leur envoyer des cadeaux qu’ils n’ont pas demandé, que ce soit une honte de les inviter à une activité sans inviter toute leur famille, mais que bon, c’est sympa quand même de partir visiter tel grand hôtel grand luxe pour un article. Les blogueurs sont des stars, il faut savoir leur parler. Avec des gants.

YEcbq

Certains semblent plus humbles, je te rassure (essentiellement parce qu’ils n’en vivent pas et que ça reste une passion). Mais ça reste quand même un peu sur-le-culant à entendre.

Autre point critique : quand on leur demande ce qu’ils font quand on leur offre un produit qu’ils n’aiment pas. Je te le donne en mille « On te fait un cadeau, tu ne vas pas écrire en plus que tu n’aimes pas. Donc on n’écrit rien ».

Retenons que les blogueurs sponsorisés n’écrivent pas sur les produits qu’ils n’aiment pas. Ou alors uniquement s’ils les ont payés de leur poche si j’ai bien suivi.

tumblr_m7p73jXNeE1r0a9ov

Alors on est d’accord que le « job » (mais ce n’en est pas un, MERDE) d’une blogueuse n’est pas de descendre une marque. Sauf que ce qu’on attend de la blogueuse c’est justement un avis objectif. Ou alors y a un truc que j’ai compris de travers? Le principe même du blogging n’est-il pas, à l’origine, la liberté d’expression et l’avis de la copine? A partir du moment où il y a une omerta dès que tu n’as pas apprécié, où est l’intérêt? Autant directement se convertir en panneau publicitaire.

Avant d’acheter quelque chose, souvent, je google et je cherche les swatches et les avis des autres. Si je ne dois tomber que sur les extatiques payées par les marques, autant me remettre à lire la presse classique.

Bref, dès la fin de la conférence, on commençait à se poser un paquet de questions.

tumblr_m89d8c2GPO1ruyaos

Deuxième partie : le speed dating avec les marques.

Quelques marques pour pleeeeeeeiiiiiiiiiiin de blogueurs. Du coup forcément, tu repères vite que les gens qui sont invités à passer devant les marques sont essentiellement les blogueurs déjà connus. Bon, soit. Ils sont clairement plus influenceurs que nous donc on trouve ça presque logique. On commence alors à tourner entre blogueurs.

On en rencontre de très sympas. Qu’on ne citera pas ici puisque cet article ne devrait pas être porté aux nues dans le « milieu » (lol) et qu’on ne voudrait pas les embêter. Bref, pas mal de nanas sympas, dont une blogueuse qui bosse depuis 15 ans sur 7 blogs à elle, qui en vit et qui écrit seule et avec passion…

Puis tu te retrouves face à un gars dont la première question est ton nombre de vues par jour. Il t’explique qu’il fait dix fois plus. Super, tu te dis, tu vas m’expliquer. Et là, BAM, la réalité te rattrape : ils sont dix sur le blog. Chacun sa spécialité, un rythme de fou, quasi un job à temps plein. Bref, on commence à se demander s’ils ne se seraient pas plantés d’endroit. Y a pas une différence entre un blog et un vrai webzine en fait?

On pose la question autour de nous et là, reBAM : oh la plupart des gros blogueurs ont des rédacteurs tu sais…

tumblr_lthhby06z51qb1lhh

Euh… des rédacteurs?

Et voilà comment tu apprends que des nanas que tu suis depuis des lustres parce que tu éprouves une certaine sympathie pour elles ou que sais-je sont en fait des écrans derrière lesquels se cachent pleiiiiiiiiin de gens.

Machine a une base de données de 15.000 rédacteurs qu’elle ne paie pas mais « récompense » par des cadeaux éventuels. Bidule, dont tu adores le blog, est en fait 7 personnes.

Et là tu te rends compte que tu ne voles pas dans le même ciel.

Naïvement, je pensais que les blogs contournaient un système commercial. En réalité, il faut admettre qu’ils en créent un autre.

Le speed-dating continue. On se retrouve face à une blogueuse un peu connue. Comme deux cruches, on lui demande pour quel blog elle bosse (on a déjà vu ce visage, maizou?). Regard hautain. On aurait dû la reconnaître apparemment. Sorry. On lui explique qu’on ne représente pas une marque, qu’étant donné le manque de représentants, on finit par tourner entre blogueurs et là, toute conversation cesse net. Parce que tu n’es pas une personne intéressante, semble-t-il. Tu ne vends rien. Tu n’es pas connue. Tu n’es personne.

Elle faisait une tête un peu comme ça pour situer...

Elle faisait une tête un peu comme ça pour situer…

On avait déjà bien remarqué sur Twitter et ailleurs que les blogueuses influentes se tirent dans les pattes à longueur d’année à coup de reproches publics et de guéguerres. Mais voir le truc en live, c’est un sacré spectacle. Les communautés se regroupent entre visages connus, se font photographier en groupe et en selfies. On t’accorde à peine un regard. Tu n’es pas là pour rencontrer des copines qui ont la même passion que toi : tu es là pour te vendre.

Dernière partie : la remise des Trophées (expéditive).

Les gagnants sont, pour la plupart, largement plus évolués que nous. Il s’agit de vrais gros projets, de gens qui sont sur le terrain depuis longtemps, de webzines à 10 rédacteurs etc. Bref, même si notre communauté est importante, nous n’avions pas vraiment notre place dans les concurrents. Donc à ce niveau, pas de regret: nous ne faisions pas le poids.

Mais cerise sur le gâteau de cette journée pleine de leçons de vie : les conseils finaux…

Notre blog est trop « éparpillé ». Nous devrions vraiment nous concentrer sur un seul thème SI NOUS VOULONS INTÉRESSER LES MARQUES.

Non mais attendez là, y a pas un truc qui vous saute aux yeux vous?

On fait un blog « pour intéresser les marques »???

Ah bah on est des débiles provinciales alors parce que bêtement, on croyait faire un blog pour intéresser des lecteurs. On croyait que bloguer, c’était un loisir passionnel (au stade où ça bouffe nos vies), que ça permettait de parler avec d’autres nanas, blogueuses ou pas, de se faire des copines virtuelles ou pas, de donner nos avis positifs, de nous insurger contre des injustices, de rencontrer des Santilli, des Périnne, des Pascaline, des Fiona,…

Tu vas me dire qu'il est peut-être temps qu'on grandisse...

Tu vas me dire qu’il est peut-être temps qu’on grandisse…

Recevoir des produits, faire des partenariats, c’est amusant. Ça nous permet aussi de parler de marques qu’on n’aurait pas forcément achetées par exemple et de ne pas nous ruiner pour évoquer des sujets. Mais si c’est ça, le but final des blogs, se vendre à des marques en échange d’avis positifs, faire du commerce, s’en tamponner de rencontrer des gens qui « débutent », ou s’en tamponner de rencontrer des « collègues » tout court, objectivement, je préfère encore crever seule sur une île.

Donc ce qu’on va faire, si ça ne vous embête pas, c’est arrêter d’emmerder nos lecteurs avec des demandes de votes pour des concours divers, continuer d’écrire nos avis, sur nos sujets « éparpillés » parce que non, on ne s’intéresse pas QU’AUX bouquins, QU’AU makeup ou QU’AUX blablas, et puis on va y réfléchir à deux fois avant de remettre les pieds dans des « événements de blogueuses » (on a reçu quelques invitations et franchement, on est refroidies…)

On va plutôt prendre exemple sur les blogueuses qui luttent envers et contre tous contre le pourrissement du concept. Celles qui n’ont pas choisi le clan des pétasses (si, si, désolée, le mot est choisi). Celles qui ne sont pas les esclaves des marques. On continuera à acheter nos produits chez Di, à écrire sur tous les trucs qui nous plaisent (ou pas) et non, on ne deviendra pas des blogueuses influentes qui ont choisi une « niche » et ne la quittent pas d’un poil pour ne pas déplaire aux marques.

On fera plutôt des « événements 2G1M » pour rencontrer les gens sympas qui nous lisent et qui ne se la pètent pas plus haut que leur cul sous prétexte qu’ils vivent de la publicité qu’ils font pour d’autres.

Conclusion…

En conclusion, on remercie quand même Tribway (qui n’est pas pour grand-chose dans l’ambiance générale de la blogosphère) pour sa réception carrément sympa, ses serveurs aux petits soins, ses coiffeurs du tonnerre. On remercie les chouettes blogueuses qu’on a rencontrées et qui se reconnaîtront. Puis pour les autres, on va juste conclure qu’on n’est pas du même monde. Et c’est tant mieux.

giphy

PS : ayé, vous pouvez tirer à coups de gros canons. Ce post est écrit en toute conscience de son accueil à bras ouverts, avec une bonne dose de fuck off.

signature

221 réflexions sur “Je ne serai pas cette blogueuse-là.

  1. Très bon article et des avis super mitigés n’empêche ! Mais j’avoue que moi aussi j’ai été choquée pendant cette soirée, à AUCUN moment un intervenant n’a parlé des lecteurs. Alors oui, le thème de la soirée était l’influence entre les marques et les blogueurs, mais quand même, la marque et le blog ne peuvent avoir de « succès » sans lecteurs qui sont généralement les consommateurs ! En tout cas, je ne veux pas d’un blog commercial non plus !! Sinon, j’ai été satisfaite de la soirée, j’ai rencontré de supers blogueuses et les marques avec qui j’ai parlé étaient très aimables! Pourtant, je ne vaux absolument rien dans le monde de la blogosphère haha !

  2. Quel article et BRAVO pour avoir eu les « Corones » de le faire comme on dirait chez moi !
    Ecrire ce qu’on pense, voila pourquoi j’ai ouvert mon blog et si je dois donner mon avis il sera toujours sincère (en mettant les formes hein parce que je ne suis pas une sauvage ^^)
    Les impressions que tu notes ont été les memes que celles que j’ai ressenti à mon 1er Evénement blogueuses! Je suis rentrée chez moi tristounette de me dire… que non… c’est pas ce que je pensais.
    Mais comme tu le soulignes, les marques font beaucoup de choses sympas et il y a aussi un bon nombre de nanas sympas alors…Take the best and fuck the rest^^
    Peut etre étions nous un peu trop naïves….
    Biz !

  3. Finalement je trouve que le compte-rendu de cet événement pourrait être le descriptif du site Tribway. C’est une plateforme de mise en relation entre consommateurs et marques. Les blogueurs sont les consommateurs, les marques veulent vendre mais il faut qu’il y ait retour sur investissement. Soirée à l’image de son organisateur.

  4. Bah vous savez quoi, moi je découvre votre blog (vous pouvez être outrées ^^) et je suis une toute-petite-miniscule blogueuse perdue dans l’immensité de la toile, je pensais bien que c’était aussi un peu pourri, comme partout hein, mais à ce point-là quand même…
    Je vais partager à outrance ce très bon article sans langue de bois, avec mes 30 « fans » ça va vous faire une de ces pubs !!! Et puis je vais découvrir un peu votre blog tant qu’ à faire 😉

    Merci pour votre franchise et pis merci tout court hein, pour toutes les petites blogueuses comme moi…

  5. En même temps si l’intitulé de la soirée était « influence des marques »…il est un peu normal que vous vous soyez retrouvés dans ce type d’ambiance, non ? Je pense également que le type de blogging que vous décrivez est certainement celui par lequel tous ont commencé genre j’aime les frites…je vais faire un blog sur les différentes façons de cuisiner les frites. Ensuite certains sont rattrapés par la réalité…les frites ont du succès, on arrive pas à payer les factures par ailleurs avec le « boulot de grand » que l’on fait à côté ben on devient bloggueur professionnel…Honnêtement si vous avez les moyens de vivre de ce blog (si ce n’est pas encore le cas), ne saisisseriez-vous pas cette opportunité ?

    • Le problème est la malhonnêteté du truc: le fait de faire un blog à plusieurs sans le dire et le fait de dire du bien de tout et n’importe quoi. Les gens vont dire « oui, mais vous êtes bien naïf », il faut payer ses factures… mais en même temps, ils se gardent bien de préciser sur leur site qu’ils vivent de ces pubs. Donc ça les dérange plus que ce qu’ils veulent dire. Ils veulent le beurre et l’argent du beurre, mais après, ils te disent que c’est toi qui a été bien bête de leur donner.

  6. BRAVO !
    En tant qu’ancien responsable de plusieurs marques,étant toujours au board de plusieurs sociétés, et ayant beaucoup travaillé avec des bloggeuses, je ne peux que sincerement vous féliciter.
    Deux gros points + un micropoint :
    – On ne peut pas prétendre être journaliste quand on vend ses articles. Une bloggeuse qui vend ses articles ne fait plus du journalisme mais devient une simple page de pub. Un journaliste qui se fait prendre à vendre ses articles = Mise à Mort sur la place publique
    – En tant que marque, être vu sur des blogs « qui se vendent » est un pari EXTREMEMENT risqué, et beaucoup de marque se font avoir par des agences peu scrupuleuses : Google n’aime pas ça, les lecteurs/clientes vont se rendre compte un jour du poteau rose et être très déçu…. = Impact négatif sur marque
    – Les bloggeuses qui vendent leur articles (et souvent gonflent leurs visites, achetent des likes etc….) ont qqchose à prouver. Et qq’un qui a qqchose à prouver est souvent plus ….. agaçant….

    Dans mon ancien job de direction marketing, nous refusions systématiquement de travailler avec des bloggeuses demandant de l’argent ou des cadeaux ( à nous ou à d’autres). Nous n’offrions aucun bien matériel. Seulement une expérience : Un shooting + essai produit. + interview
    Les bloggeuses qui ne vendent pas leurs articles mais seulement les bannieres de pub autour leur blogs ont le bon modèle. Elles sont honnêtes et en vivent. Et bizarrement, les fillles qui ne se vendent pas, sont généralement les plus authentiques, les plus interessantes…. Et malheureusement, vous vous êtes retrouvées dans une soirée où ces bloggeuses là n’étaient pas légions….

    La blogosphère devrait s’organiser et lancer une « chartre » déontologique auxquelle les bloggeurs pourraient adhérer.

    Encore une fois, bravo d’avoir soulevé un tel sujet car ce phénomène fait beaucoup de mal aux blogging

  7. bOUmmm!!!
    Voila pour le boulet de canon 😉

    1000 € par mois c’est beaucoup… ou pas.
    Beaucoup pour ceux qui font ca qu’une ou deux heures par semaine par passion. Peu si on fait ca a plein temps a plusieurs…

    Bye

    • J’ai juste envie de dire: tout le monde galère et bloggueur ou bloggueuse n’est sûrement pas le métier le plus dur alors désolée si je ne pleure pas, mais qu’ils ou elles aillent faire un « vrai » job et gardent leur blog pour le plaisir, en plus, à côté. Au moins elles auront un salaire non divisé entre X personnes pour leur « vrai » job ,et quant à leur blog, elles y gagneront sûrement plus la reconnaissance de lecteurs, qui eux-mêmes ne se sentiront pas spoilés par tout ce pseudo marketing qui biaise leur objectivité. De toute façon ce n’est pas le sujet, on parlait plutôt à la base de la jalousie, du mépris etc de certaines qui ont la grosse tête, se sentent supérieures (en quoi d’ailleurs?…) et se permettent donc un comportement abjecte (oui j’y vais fort 😛) et irrespectueux envers d’autres bloggueuses authentiques mais à la « toute petite renommée ». Bref je m’emballe un peu trop, tu m’excuseras Chrys mais ça m’insupporte…Moi PETITE lectrice d’un PETIT blog 2g1m j’ai dit ce que j’avais à dire, on sera d’accord ou pas mais je soutiens les pures!

  8. je peux tirer un boulet de canon rose bonbon qui explose en bouquets de fleurs ??? J’avais eu un peu le même ressenti quand j’étais allée aux Golden Blogs Awards. Et euh, comment se mettre au même niveau qu’un webzine de 10 personnes ? Ridicule. Vous avez bien raison de dire ce que vous pensez, et de laisser dire. Signé, un petit blog qui a l’outrecuidance de parfois faire des mauvaises critiques des livres qu’on lui offre 🙂 🙂

  9. Merci pour cet article ! Je ne suis jamais allé a un regroupement de blogueurs mais c’est pour bientôt !
    Tu sais quoi, dans ma tête j’imaginais déjà ça, des blogueurs et blogueuses qui se la pètent parce qu’ils ont beaucoup de lecteurs et gagnent pas mal de thunes. Mais au final la plupart sont les toutous des marques. A la base c’est quelque chose de personnel ou l’on donne son avis pour conseiller ses lecteurs ou les divertir. Mais ils n’ont plus rien d’objectif et c’est bien dommage !
    Je gagne rien avec mon blog pour l’instant mais si jamais je pouvais en vivre je resterai sûrement modeste et partagerai mes astuces avec les autres blogueurs !
    Bref, j’ai hâte d’aller à une conférence de blogueurs !
    Après comme tu dis, heureusement que tout le monde n’est pas comme ca ! Et ca me rassure.
    Continue comme tu fais ! Au moins tu restes toi même, c’est ce que les lecteurs préfèrent !
    Bonne continuation.

  10. Salut et merci pour l’article !
    Je n’ai jamais fait de conférence entre blogueurs mais c’est pour bientôt.
    D’un côté je me doutais que certains blogueurs ou blogueuses se la racontaient car ils avaient beaucoup de lecteurs et gagner pas mal de thunes. C’est triste car la plupart sont les toutous des marques, ils n’ont plus rien d’objectif et c’est bien dommage !
    A la base c’est personnel et l’on conseille les gens ou on les divertit avec ses propres opinions.
    Pour ma part je gagne rien avec mon blog mais si je venais à en vivre un jour je resterai modeste et aiderai mes collègues blogueurs.
    Bref restez vous même et écrivez ce que vous avez envie. Les lecteurs préfèrent voir ceci.
    Bonne continuation à vous !

  11. DSL pour le double post, j’ai cru que ca n’avais pas fonctionné la première fois’
    Vous pouvez effacer les derniers 😉

  12. Fort heureusement, ce que tu décris n’est pas la majorité des blogueurs/bloggueuses, il s’agit là juste d’un tout petit microcosme dont la « célébrité »est somme toute relative. Le blogueur qui ne vit pas pour sa passion, les échanges, les rencontres et ses découvertes et suit uniquement ses stats ou est sous l’obédience des marques souffre d’un problème d’ego qu’il devrait soigner en consultant un psy plutôt qu’en tenant un blog 😉 Une fois qu’on a fait preuve de clairvoyance, il suffit d’éviter de fréquenter le panier de crabe, et de continuer son chemin avec honnêteté et simplicité pour rencontrer de jolies et vraies personnalités, bref, c’est comme dans la vie…

  13. Je découvre votre blog grâce à cet article, et j’avoue être surprise ! Evidemment il y a des cons partout.. Mais j’avoue que je pensais « le monde des blogs » différents.. Apparemment pas ! Je vais peut etre sortir aussi du pays des bisounours.. ^^
    Merci pour ce bel article et ce ressentie 🙂

  14. je tire sur personne dans ce com’, je remercie juste cynthia et milie de m’avoir fait venir sur votre billet les filles, alors juste une chose: continuez ainsi!

  15. J’étais invitée par une marque il y a quelques temps ,et c’est drôle parce que j’ai fait le même constat que vous, j’étais dépitée 😀 Il y avait une blogueuse « connue » et inutile de dire que Mâââdame ne se mélange pas avec les petites blogueuses de pacotille, te toise bien comme il faut, ne veut pas prendre la photo de groupe tellement elle a honte (si, si , je vous jure 😀 ) et j’en passe ! C’est vrai que c’est un monde assez spécial et je n’avais absolument pas pris en compte cette dimension là quand j’ai débuté mon blog…
    Super article en tout cas !

  16. votre article est très intéressant. Perso, moi qui ne suit ni du mileu de l’édition, de la rédaction, de la conception graphique et de la communication tenir mon petit blog de cuisine me passionne et je me dis que ce n’est pas possible de faire autant que certains toute seule. donc je ne suis qu’à moitié surprise parce que vous racontez. En tt cas, continuez comme ça parce que c’est rafraîchissant 🙂 Bises de Martinique

  17. Je ne suis pas bloggeuse mais lectrice (et rédactrice mais je n’écrit pas pour des blogs).
    Tout simplement bravo pour cet article ! Et parce qu’un excellent article mérite d’être vu par le plus grand nombre, je partage !

  18. J’ai beaucoup aimé passer du temps à lire cet article ! comme vous je fais parti des « blogueuse provinciales » et j’ai déjà ressenti ce que vous décrivez mais la dernière fois j’ai eu une remarque des plus « sympathique » :  » ha bon, toi tu es invité à ca ? et pourquoi pas moi si toi tu y va ? » …. »heuuuu ok, sympa meuf » puis j’apprend quelques semaines après que cette fille à gratté/engeulé les organisateurs car elle n’était pas invité à la base…..WTF j’ne peux plus de tte ces filles qui, parcequ’elles sont «  » connues » » ( double parenthèse) marronnent quand elles ne sont pas invités….Incroyable.
    Bref, je voulais partager ça avec vous lol
    bonne journée à vous 🙂

  19. Pingback: La blogueuse pétasse | Mademoiselle Farfalle

  20. Salut,
    je viens de découvrir ton blog et je reconnais bien dans ton article les attitudes auxquelles j’ai pu aussi être confrontée.
    Le blogging peut être un business tant qu’il est assumé pleinement ça ne me pose aucun problème (chacun doit gagner son argent comme il entend)
    Mais par contre ce qu’il me tue c’est le manque d’humilité et de proximité… Les personnes prennent beaucoup la grosse tête et te « filtrent  » comme si tu ne représentais qu’à leurs yeux, un chiffre de follow facebook, ou autres réseaux sociaux !
    Enfin je pense que le plus important est de rester soi même avant tout, et pas rentrer dans ce jeu malsain!
    Bonne journée
    Manon

  21. Merci pour cet article qui précise beaucoup d’idées que j’avais sur la blogosphère. Groooosse lectrice de blogs (voyage, girly, lifstyle, kids…) Je commence en tant que blogueuse et être consciente de tout cela est un bon guide. MERCI !

  22. Comme vous mon blog touche à beaucoup de domaines et on a parfois envie d’en ouvrir plusieurs afin de se spécialiser… Mais voilà on est seul et pour poster assez souvent heureusement qu’on est pas limité à une seul catégorie!
    La mise en scène est l’axe de réussite commerciale d’un blog. Alors comment plaire avec une critique : c’est impossible voilà tout!
    Les lecteurs ne veulent que du positif alors lorsqu’un produit est négatif cela ne plait pas.
    J’entends bien qu’elles se prêtent excessivement bien à ce jeu, mais il faut reconnaitre que la tendance est là.
    Tous comme les grandes tailles : tout le monde vous dira c’est super une campagne avec autre chose que des squelettes! Mais au fond toutes les entreprises savent que ce qui fait vendre c’est une fille taille 34… Pourquoi parce que tout le monde se préfère photoshoppé que naturel, je le sais c’est mon métier!
    Et si on doit en vivre, c’est le seul chemin viable.
    Peut être que cela changera lorsque la mode changera. Moutonland !

  23. Je découvre votre blog par cet article, et sincèrement j’adhère complètement à votre vision des choses! Quand j’habitais Paris moi aussi j’ai eu ma période où je courrais les soirées blog presque chaque jour de la semaine… Puis déménager au Canada à complètement changé ma façon de bloguer et aujourd’hui mon blog est je l’espère le reflet de ma vie. Et même si je fais quand même pas mal de partenariats, surtout dans le domaine du tourisme, mon blog reste avant tout à petite échelle, et je ne me verrais pas « embaucher » de collaborateurs, je veux que ça reste mon blog personnel où je puisse raconter ma vie si j’en ai envie, pas que ça devienne un webzine! Continuez à faire ce qui vous passionne en tout cas, vous êtes très bien comme ça les filles!

  24. Ah mais ça m’étonne tellement PAS. La blogo est parfois un petit monde de conasses fausses et hautaines, il faut bien le dire, même si heureusement, elles ne font pas la norme !
    Et j’avoue que je suis bien curieuse de savoir de qui tu parlais… ^^
    Bonne soirée !

  25. Bordel de Zeus (oui, je dégaine l’expression pour l’occasion), je n’imaginais pas du tout que la situation était telle.
    Je savais qu’il y avait de petites guéguerres entre blogueuses, je savais aussi que certaines manquent d’authenticité et sont tellement « achetées » par les marques qu’on a l’impression de se retrouver face à un spot publicitaire à chaque fois qu’on lit l’un de leurs articles…
    Par contre, ce qui me choque VRAIMENT, c’est d’apprendre qu’un blog ne correspond plus forcément à une seule personne, à celle dont on utilise l’image sur l’espace web. Ca, ça me dégoûte profondément. J’avoue que j’aurais adoré avoir des noms mais bon, je comprends aussi qu’il aurait été scandaleux de les donner 😉
    Merci pour cet article, ça ouvre un peu les yeux et ça appelle à plus de vigilance… quel dommage que la blogosphère soit si « pervertie » par de telles histoires.

  26. Bravo pour cet article. Je découvre votre blog un peu par hasard et je ne suis pas déçue.
    Un seul petit souci à mon humble avis : en début d’article vous dites « Alors on est d’accord que le « job » (mais ce n’en est pas un, MERDE) d’une blogueuse n’est pas de descendre une marque. » Par ailleurs, certains commentaires voudraient que les blogueuses évoquées ici aillent se trouver « un vrai job ». Mouais. Je pense qu’il faut regarder les choses autrement…
    A partir du moment où on arrive à vivre de cette activité et qu’on passe la moitié de son temps à écrire des articles (marketés ou non, là n’est pas la question) c’est un vrai job. Qui peut être chronophage. Je sais bien qu’il est compliqué (que dis-je : IMPOSSIBLE) de plaindre les blogueuses stars, qui reçoivent des cadeaux à longueur de temps, font du clic et sont très sollicitées. Seulement n’oubliez pas qu’elles sont également tenues par des obligations en ce qui concerne les délais, les posts, etc… Et qu’elles doivent publier régulièrement pour maintenir leur lectorat attentif par différents stratagèmes que je citerai pas ici, ça n’intéresse personne.
    C’est donc, pour certaines, un job à plein temps qu’il faut faire avec passion et ferveur – et qui parfois peut être fatiguant, mais comme tous les autres jobs qui existent au monde, en réalité !

    A part ça rien à dire : je travaille dans la communication, j’ai eu l’occasion de bosser en direct avec les blogueurs; ce n’est pas toujours de tout repos et certaines personnalités vous donnent juste envie de changer de boulot ! Cependant, il s’agit véritablement d’une petite poignée de gens qui fréquentent les mêmes milieux professionnels / bars / restos / soirées tout le temps… Et qui sont tout simplement des gâtés blasés. C’est tout. Le reste de la blogosphère est plutôt cool en fait !

    • Dans ce cas, les personnes que tu défends sont plutôt comparables à des journalistes, rien à voir avec celles que je « dénonce ». Je ne veux pas dénigrer le travail de certaines qui taffent sûrement comme tu le dis à temps plein et sous certaines conditions car les contraintes sont effectivement différentes. J’évoquais ces « bloggueuses » qui cherchent une pseudo notoriété, et cherchent plus à profiter des avantages en natures (produits beautés et autres) qu’à écrire de véritables articles.

  27. Je confirme, il existe différents « niveaux » de blogs. Je les classe personnellement ainsi :
    – celui de la personne qui a envie de partager des trucs sympas de temps à autre
    – celui de la personne passionnée qui poste très régulièrement, mais sans se prendre la tête (sur le design, les photos, les textes). Cela ne dénigre en rien la qualité du contenu.
    – celui de la personne passionnée qui aimerait bien en profiter pour tester de temps à autre de nouveaux produits et accueille avec plaisir les propositions de tests de marques (en échange d’un article).
    – celui de la ou les personnes qui s’est rendu compte qu’il y avait des sous à faire (ou parfois juste du « pouvoir », même si le terme est certainement mal choisi, par la notoriété acquise). Par contre, pour y arriver, c’est super difficile (en vrai, très peu de blogueurs, proportionnellement au nombre de blogs, vivent de leurs blogs). Et là…Il y a facilement moyen d’entrer en guerre.

    Pour ma part, dans la blogosphère culinaire, mon site est connu. Et il contient un blog. Alors beaucoup de marques me contactent en pensant que mon blog est trop super génial et a des milliards de visites par seconde, sans même regarder une seule seconde ce que je fais. Ça m’énerve très régulièrement. Et la manière dont les marques me traitent, c’est… pfff… voilà ! J’avais écris un article sur le sujet, si ça vous intéresse de le lire, il s’intitule « colère » : http://www.untourencuisine.com/recettes_Vie_d_un_tour_en_cuisine/Entre_vous_et_moi__actualites_/116_4289

    Du coup, j’essaye de prendre le contrepieds. Je voudrais provoquer des relations différentes entre blogueurs (culinaires pour le moment) et marques. Je ne sais pas si j’y arriverai mais j’ai un projet de financement collaboratif ouvert sur My Major Company, c’est déjà un début !

  28. L’univers de la blogosphère est impitoyable. Le web se professionnalise et de plus en plus de personnes se mettent ensemble pour créer un blog qui aura beaucoup d’articles et beaucoup de twittos.

  29. Je ne connaissais pas votre blog…votre style d’écriture est rafraichissant et percutant, j’adore !
    Vous avez gagné une lectrice 😉 Apercevoir l’envers du décor c’est toujours enrichissant, donc merci pour cet article !

  30. Pingback: Touche pas à mon Julien Berard - Interview

  31. Merci pour cet article révélateur. Je suis toute nouvelle dans la blogosphère (2 semaines de lancement) et je fais ça avant tout pour partager mes idées et interagir avec les lecteurs. Je trouve anormal qu’on oublie les lecteurs car ils sont essentiels! Quel intérêt d’écrire si personne ne lit?
    Je peux comprendre que certains blogueurs acceptent des partenariats commerciaux car la vie est difficile et vivre de sa passion, c’est quand même génial!! Tout le monde en rêve, non?
    Par contre, je ne trouve pas déontologique qu’il y ait des tas de rédacteurs derrière une fausse identité de blogueuse ou de blogueur. Là, c’est quand même de la manipulation, c’est pas joli joli.
    Quand on mépris envers celles qui n’ont pas de partenariat, je trouve ça très vil et bien dommage.

  32. Pingback: L'univers et le business des blogs mode

  33. Bravo pour ce bel article, sincère et touchant. J’ai inclus une petite synthèse/analyse de votre retour d’expérience suite à l’événement auquel vous avez assisté et de ce coup de gueule à la fin d’un long article que je viens de publier qui traite du « métier » de blogueuse mode et plus généralement de l’évolution des relations qu’entretiennent les marques avec la blogosphère. Vous le trouverez à l’adresse suivante si vous souhaitez le lire :
    http://www.prolo.fr/univers-business-blogs-mode/

    Je vous souhaite une bonne continuation avec ce blog et j’espère que vous conserverez l’état d’esprit dans lequel vous l’éditez et qui définit son identité.

  34. Je suis blogueuse mode aussi, à mon petit niveau hein et juste pour partager une passion et je me doutais bien que certaines devaient avoir perdu le sens des réalités mais à ce point ! Le pire c’est certaines blogueuses qui ont l’air super gentille et humble en vrai et qui sont en fait de vraies pestes imbues d’elle même. Ex. une amie créatrice de mode qui commence à être un peu connue avait proposer à l’une d’entre elle d’envoyer une de ses créas, la fille répond « oh oui merci en plus j’adore ce que tu fais, je vais le présenter dans un look… » et bien elle attend toujours et bien sûr elle a gardé le vêtement sans aucun remerciement. Bref restez comme vous êtes, restons comme nous sommes 😉

  35. OMG j’ai tellement ri !
    Je suis allée à la première édition des trophées, ce n’était pas encore développé à ce point, mais l’idée des blogueurs « je me la pète » était déjà là. Je rencontre une personnes de la blogo ciné et là BMA première question : ton nombre de vues. Baaaa je sais pas tu voudrais ps me de mander mon réa ou mon film préféré ?!
    « Hein mais quoi tu ne publies que 1 article par semaine ?! Tu pourras jamais te faire remarquer, prends des rédacteurs »… Baaa non « Céline Online : ma vie en ligne », c’est MA vie tu vois… Je suis pas une usine…
    La blogo ciné est différente mais finalement les marques se transforment en société de distribution et les cadeaux e goodies ou petits four.
    Merci pour ce bon moment en tout cas 😉

  36. je suis votre blog depuis un moment, et je dois dire que je suis vraiment surpaies par votre article. Très agréablement surprise biensur!
    mon blog parle de trucs écolo, et comment vivre sans acheter des trucs, alors du coup je me sens un peu éloigner de tout cas , mais c’est vraiment intéressant d’avoir votre ressenti et votre vision de ce milieu.
    je crois que comme je ne lis aucun blog sur la mode, le maquillage ou les autres trucs qui s’achètent ( à part le votre finalement 😉 ), je ne me retrouve pas vraiment dans ce monde du blogging… c’est rigolo qu’il y ait plusieurs visions, impressions , sur un même milieu.
    Tu vois, mes copines blogeuses et moi on parle de recettes pour fabriquer son liquide vaisselle et comment arrêter de se se laver les cheveux alors bon…
    je crois que qu’aucune marque de voudra jamais s’approcher de moi, si ce n’est peut être une marque de vinaigre ( ce ci est une ouverture ! je recherche un sponsor vinaigre ou bicarbonate de soude! )
    En tout cas , je ne regrette pas tellement ce monde, et votre article m’a encore plus convaincue : 🙂 merci !

  37. Bonjour, bon je n’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires donc je vais donner mon humble avis de petite bloggeuse.
    Vous avez dit tout haut ce que 80% des gens pensent tout bas . Moi la première ! Quand j’ai débarqué sur la toile c’était juste pour partager mes recettes puis j’ai découvert les « bloggeuses star » et je me suis dit : voilà exactement ce que je ne veux pas devenir !!!!! Un supermarché !!!! Chaque article bourré de pub , plus aucune personnalité dans l écriture .. on se fait CH..R ! Du coup je reste dans mon petit partage sans me prendre la tête j écris quand j’ai envie ( quand je peux surtout ) et je vis ma vie! Par contre le positif c’est que j’ai rencontré des personnes formidables et pour ça je continue à partager .
    Merci pour cet article et les autres 😉

  38. Mon Dieu, je n’ai jamais assisté à ce genre d’événement en tant que blogueuse, mais si c’est ça, effectivement ça ne donne pas envie… Malheureusement il y en a toujours pour péter plus haut que leur cul parce qu’elles se sentent tellement importantes d’avoir l’attention des marques. Si seulement elles mettaient cette « célébrité » au service d’une noble cause, leur attitude serait légèrement plus justifiable (et encore). Quant à la blogueuse qui est en fait plusieurs rédacteurs… LOL C’est tellement pas comparable que ça en est presque risible. Ce qui me débecte d’autant plus, c’est quand on regarde le contenu d’un article sponso d’un/une blogueur(se) célèbre : il y a souvent 2-3 phrases, 10 photos et basta… Ce sont rarement les articles les plus qualitatifs !
    Par contre, je pense qu’il faut faire attention à ne pas mettre dans le même panier toutes les blogueuses qui n’ont que des articles positifs. Pour ma part, j’ai pris le parti de ne parler sur mon blog QUE de ce que j’aime, parce que je ne vois pas l’intérêt de perdre du temps et de l’énergie sur quelque chose qui ne m’a pas plu (sauf bien sûr si c’est pour dénoncer une belle arnaque et mettre les lecteurs en garde). Après, si une marque m’approche pour que je teste un de leur produit, il va de soi que je cherche à le faire honnêtement, autrement dit en donnant les aspects positifs comme les aspects négatifs. Mais sinon, je parle surtout de ce que j’aime, et ça reste un choix.

    En tous cas merci pour cette article, ça fait du bien de voir qu’il y a quand même des blogueuses qui font ça par passion, par l’envie de rencontrer d’autres personnes et de s’enrichir l’âme et l’esprit, à défaut du porte-monnaie 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s