Revenge. Vengeons le gentil papa mais parlons quand même des trucs qui coincent.

En période de corrections, le prof se doit de tenir le coup. Et là, je sors de corrections…

Mon truc à moi? Corriger devant une série addictive et ne demandant pas d’effort démesuré de la cervelle. Revenge est donc parfaite.

C’est à peine si elle ralentit mon rythme de licenciée en corrections efficaces tout en me donnant l’impression que, bon, ça va, je n’ai pas perdu mon aprèm à envisager du Xanax en intraveineuse.

revenge-la-nouvelle-serie-evenement-arrive-tres-prochainement-10866305srdaw_2038

Revenge, ça parle de quoi?

Crois-le ou non, ça parle de vengeance. De revanche. De revenge quoi. Que je suis sûre que durant les prochaines années tous les jeunes vont penser que revanche s’écrit avec un « en ». Mais soit.

C’est donc l’histoire d’Emily Thorne qui n’est pas Emily Thorne mais Amanda Clarke. Elle vient se venger. D’ailleurs elle te le dit au premier épisode parce que merci la voix off d’intro et de conclusion de chaque épisode. C’est un peu la Mary Alice de Desperate Housewife sauf qu’elle a eu le bon goût de ne pas mourir. Quelqu’un meurt bien durant les 5 premières minutes, ne te bile pas, mais tu comprends vite que ce sera en réalité quinze épisodes plus tard. Bref, c’est l’épisode « appâtons le chaland ». Amanda/Emily débutera donc tous les épisodes par « Quand j’étais enfant, blablabla », au cas où tu n’aurais pas compris tout à fait pourquoi elle est si méchante. Oui, parce qu’elle est quand même pas bien bien gentille, Emily.

Le chaland appâté comprend très vite la trame de l’histoire qui semble un chouia complexe mais en fait non. Les réalisateurs te donnent juste l’impression que tu es un génie de l’intrigue. Effet inverse de Columbo donc, où tu avais plus souvent l’impression d’être une nouille sauce curry qu’une experte en manipulation et comprenure.

Emily/Amanda vient se venger de quoi?

De la vilaine famille Grayson ainsi que de tous les méchants qui ont fait emprisonner son père innocent quand elle était enfant et qui ont fait de sa vie à elle un enfer de homes et autres maisons carcérales. Parce que forcément, quand ton père est soupçonné d’être un terroriste, tu te révoltes contre la sociaitay, elle a que des problèmes.

Sauf que son père attend de mourir en prison pour lui faire livrer un colis contenant toutes les preuves de son innocence ainsi qu’une sorte de plan pour le venger. Des milliers de cassettes vidéos avec les aveux de tout le monde, entre autres. Que tu te demandes pendant des plombes « Mais pourquoi il ne les a pas sortis au procès lui, hein ? »

Oui. Ce père formidable attend d’être certain d’être six pieds sous terre pour annoncer son innocence à sa fille, dont il doit bien savoir qu’elle est déjà en taule. Réaction typique du brave papa, il lui fout les nerfs à mort pour être sûr qu’elle retourne là où ils vivaient pour gâcher la vie des méchants et la sienne au passage. C’est vrai que ce serait dommage de lui apprendre de jolies valeurs d’amour et de fraternité.

Bon, une série sur la fraternité aurait forcément moins de succès, j’en conviens. Huit ça suffit, ça suffit.

La mom queen (of the garces)

La mom queen (of the garces)

Donc Emily/Amanda revient dans la chouette ville de son enfance pour venger son papili et est pétée de thunes. Ouais. Comme ça. Demande pas. Elle est pétée de thunes. Cherche pas à comprendre. Pauvre, ça collait pas avec le scénario. Alors elle est pétée de thunes, tout à coup surdiplomée, et elle parle 7 langues. Voui voui. Entre ses 16 et ses 24 ans, paf, elle a réussi. Zi American Dream.

Elle pourrait être contente mais non. Elle est riche juste pour emmerder les vilains Graysons. Portrait craché du capitaliste méchant et forcément sans valeur.

Les Graysons sont un peu les Hiltons du coin. En moins cons. Riches, beaux, botoxés (mais avec classe. Tu ne sais pas trop si la mère n’a pas l’âge de la fille…), cruels, élégants, forcément infidèles, calculateurs etc etc.

Les seuls gens braves et bons de la série sont logiquement barmen.

Une série pas du tout du tout manichéenne. Mais c’est rien.

On apprend aussi qu’elle a un Sensei (comme Karaté kid oui). Parce que dans la vie, quand tu veux défoncer la tronche des méchants du passé, tu tombes toujours sur un Sensei. C’est pas crédible? Mais c’est rien. Le fait qu’elle passe d’un bonnet B à un bonnet C (facile) d’une saison à l’autre n’est pas non plus archi crédible, mais c’est toujours rien.

sad-ms-thorne_565x377

Pour le côté rigolo, on trouve aussi des décors fakes pas du tout crédibles façon « parlons devant ce majestueux ciel orageux, ah non, c’est un montage » où les personnages ont l’air découpés par un mauvais photoshoppeur. Tous les budgets sont partis dans les habits, je ne vois que ça. Mais c’est rien.

C’est rien parce que les petites manigances d’Emily/Amanda, les rebondissements quand la vraie Emily se pointe (parce que non, Amanda ne pouvait pas s’inventer un nom tout bêtement hein. Elle a échangé avec une taularde. Logique. Ce serait trop facile sinon), les histoires d’amouuuuuuuuuuuuuuuur (Emily projette donc de se marier avec le fils Grayson pour bien les détruire. Ce qu’il accepte assez facilement aussi parce qu’il est niais. Mais en vrai, elle aime le petit garçon pauvre avec lequel elle jouait enfant et qui n’est pas foutu de la reconnaître. Il va forcément aimer la fausse Amanda, qui est la vraie Emily, juste parce qu’il CROIT que c’est Amanda. Vous suivez ? Non ? Pas grave…), tout ça, c’est divertissant.

On ajoute àça des fringues à tomber par terre, une bien jolie plage, des maisons de rêve, une petite fille toute mimi et touchante pour les flashbacks et le fait que tout le monde aime se préparer à la guerre.

tumblr_lwvkecKHbz1r4jqvmo1_500

 

C’est sûr, vous ne sortirez pas de Revenge avec un master en math ou même une migraine. Par contre, franchement, ça distrait les soirées et les corrections aussi bien qu’un bon Dallas autrefois.

13 réflexions sur “Revenge. Vengeons le gentil papa mais parlons quand même des trucs qui coincent.

  1. Je suis fan de cette série même si j’en conviens il y a quelques trucs bizarres et parfois agaçants. Si tu ne l’as pas encore fait, je te laisse également découvrir Scandal…dans le genre, c’est pas mal non plus, il y a de quoi décortiquer 😉

  2. trop marrant comme décortiquage de la série! j’ai adoré! et pour ce qui est de Revenge en lui même, j’aime bien, ça distrait les soirées même si parfois c’est kitsch 🙂 enfin, c’est terminé je crois maintenant, la saison en tournage, il me semble…

  3. les filles, vous venez de nous offrir, à mon copain et à moi, fans de Revenge faut le dire, un moment d’éclats de rire inégalable !!
    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! 😀

  4. Mais moi j’ai adoréééé cette série, elle est trop bien, j’en suis à la fin de la saison 2 et j’aime troooop!!! elle est machiavélique tout ce qu’il faut et t’apprends plein de trucs au fur et à mesure j’aime trop!!! d’ailleurs t’apprends comment ça se fait qu’elle est aussi riche et tout!!
    bref je suis déçue que vous n’ayez pas aimé! mais sinon un très bon article 🙂
    Nolan je t’aaaime

    • ah mais je n’ai pas dit que je n’avais pas aimé hein! Disons que ça ne tient pas toujours la route. Mais c’est drôle et amusant quoi… Puis je me suis beaucoup amusée à écrire l’article en fait 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s