« Neg Marrons – Le Bilan. »

Depuis quelques jours je fais le tour des Pyréenées-Orientales et de l’Aude pour passer voir mon ancien petit monde « de quand je vivais là-bas ». Aujourd’hui, je repars rejoindre Chrystelle au camping, plutôt d’humeur nostalgique.

Pendant ce séjour, je me suis rendue compte que tellement de choses avaient changé que j’en étais larguée. Les gens me parlaient d’Untel, dont je ne connaissais absolument pas l’existence, déclenchant des « mais siiiii, le gars avec les cheveux blonds un peu grand là » en vain. Les années ont passé et mon entourage a continué à vivre, ce qui est tout à fait normal. Certains ont une famille, d’autres en auront une dans quelques mois, une poignée a déménagé, Machin et Truc vivent ensemble, le couple mythique que t’imaginais pas une seule seconde se séparer a fini par se séparer, Bidule a décroché un CDI et est injoignable et j’en passe.

tumblr_mn7t0rEOHn1ssppvlo1_500

Et moi je débarque avec ma valise, trop motivée de la vie, en mode fiesta avec les copains, envie de dévorer le monde et me la jouer « à l’ancienne » pendant cette semaine et me retrouve au milieu de tout ce changement, de toutes ces discussions, de toutes ces nouvelles manières de vivre, toutes ces nouvelles personnes, qui font qu’au final, je me suis sentie un peu à part. Non pas que je ne les aime plus mes copains, mais être partie si loin et les revoir si peu ont fait que je n’ai vu personne évoluer progressivement. J’arrive cent ans après la guerre et je ne comprends plus qui fait quoi, avec qui, où ça, quand et comment. Je remarque que je ne sais plus quoi leur dire naturellement, que je ne comprends que le quart de la discussion parce que je ne suis au courant de rien, que même si j’ai toujours les mêmes personnes en face de moi, il y a un certain décalage dû à mon déménagement.

e504308fa9f3571e832d2ecd7f77cecf

J’ai donc arrêté d’essayer de comprendre qui était ce fameux gars au cheveux blonds, et je me suis dit qu’en fait, ce qui m’arrivait, c’était la vie tout simplement. On fait des choix qui font que les choses changent en permanence, que les gens eux-mêmes changent. On évolue de manière différente et parfois, nos chemins se séparent parce qu’on a décidé de prendre une autre direction. C’est comme ça, on n’y peut rien. Les temps ont changé, pas forcément en mal, puisqu’au fond c’est quelque chose de totalement naturel, ils ne sont pas « moins bien », ils sont différents. Et même si on ne peut pas s’empêcher de parler du passé avec une certaine nostalgie, de ces bons moments qu’on pense toujours être les meilleurs, on sait bien au fond de nous qu’au final, la vie nous en réserve encore bien d’autres.

Bref, c’était la parenthèse « Gaby découvre la vie » du jour. Et en musique.

Untitled

LPF

9 réflexions sur “« Neg Marrons – Le Bilan. »

  1. Très émouvant…Moi-même je suis souvent prise de nostalgie, en ce moment même d’ailleurs alors je comprends tout à fait! Et puis cette chanson, n’en parlons pas, c’est pareil, trop de souvenirs!…Ce sera peut-être différent si tu les revois l’année prochaine qui sait? Bisous

  2. je comprends que trop trop bien et la nostalgie et le fait de plus reconnaître le untel dont je suis censée me souvenir…
    j’ai quitté ma Pologne natale il y a bien longtemps et je n’y retourne que très peu, pas de bol, copie conforme de ma mère, tout le monde me reconnaît même après 10 ans mais moi, je reconnais plus personne et je dis bonjour à tout le monde de peur de passer pour une malpolie 🙂 ou alors, au lieu de regarder les gens, je regarde mes pieds 😉
    c’est sûr que c’est la vie et certes, ce sont nos choix et nos chemins, mais pour ma part, ne plus m’y retrouver me fait perdre parfois le sens de ma vie car, à vrai dire, je n’appartiens plus à nulle part, ici on ne me connaît que depuis qqs années et là bas, plus personne me connaît… et je ne me sens parfois plus bien nulle part…
    enfin, ça ne dure pas et je suis quand même contente de retrouver mon « chez moi » ici, en France, où il y a mes enfants et mon DH
    bisous

  3. D’accord avec Wondersissi… Ça va me restez jusqu’au dodo et à tout les coups, demain matin, je vais me réveiller avec un bilan en tête 🙂
    Un p’tit coup de  » C’est la vie  » de Khaled peut-être? 😉

  4. Ah oui c est la vie et ça arrive partout, même dans la même ville. Mes copains d unif vivent dans la même ville que moi, nous étions fort proches il y a quelques années, seulement voilà arrive un moment où les chemins divergent, certains ont des enfants, d autres ne participent plus aux soirées et petit à petit on devient des étrangers.
    Et puis d autres personnes entrent dans nos vies… je me répète, c est la vie 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s