Valérie Moreau : épisode 2.

On vous avait déjà dit qu’on était allées voir le défilé de Valérie dernièrement.

Suite à ça, on s’est dit qu’on allait boire un verre toutes les trois histoire de se connaître un peu.

On était un peu en mode « oh la la la la on va rencontrer une vraie créatrice ». Parce que Valérie, c’est pas non plus n’importe qui en fait hein.

Elle a travaillé à Milan, à Paris avec Anja Seidl, elle a été responsable de collection pour Teresa Palazuelo à Madrid pour finalement créer sa propre ligne qui est vendue dans les boutiques vraiment hypes d’Espagne.

Donc on était un peu impressionnées.

tumblr_n003fwbRCp1qf3ph2o1_r3_500

Puis en fait, non. C’est une nana toute simple qu’on a rencontrée, toute douce (ce qui confirme encore que les créations ressemblent à leurs créateurs : chez Louise Kopij, c’est déjanté, chez Valérie Moreau, c’est tout en douceur soyeuse…)

Et là, on voyait un peu avec elle comment ça marche en Belgique. Et ça démarre plus lentement qu’en Espagne… C’est pas un peu fou ça? Ses créations sont faites pour moitié chez nous, pour moitié en Espagne, elle est issue de notre joli Plat Pays, elle aimerait vraiment se développer dans ce pays qui la soutient malgré tout mais… il semble plus difficile de s’ouvrir des portes par ici.

tumblr_m3uafax0nU1qix4ib

Les grosses blogueuses mode répondent à peine, par exemple.

Si en Espagne, elle se retrouve avec de pleines pages dans des magazines connus, ici, elle rame un peu ou ce sont des propositions hors de prix… Quand tu démarres ton entreprise, t’offrir une pub à 30.000€, c’est un peu chaud boulette…

Alors, et ici, c’est 2G1M qui parle, pas Valérie qui ne se plaignait pas du tout, je pose la question :

Oh, les gars, il serait peut-être un peu temps de mettre en valeur nos jeunes talents non?

tumblr_nbxm1apdh81tq4of6o1_500

Donc nous ne sommes qu’un tout petit blog, c’est vrai, mais nous nous engageons à relayer un maximum des talents comme Valérie. Parce que moi, sa robe de mariée en soie là, j’aimerais vraiment bien la trouver en boutique sans devoir courir à Madrid. (Non, je ne suis pas en train de vous annoncer que je vais me marier. Je dis juste qu’elle pourrait la décliner dans un autre ton pour les pauvres filles comme moi. Ou qu’un jour Gab se mariera…)

En attendant, rabattons-nous sur son e-shop avant de toucher en vrai ses créations…

signature

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s