Y a un moment, faut arrêter les cheveux longs.

Ayant participé à la soirée black des causeries du Crowne Plaza à Liège, nous avons eu la chance d’observer un phénomène récurrent: les cheveux longs à 60 ans.

Tu me diras, les gens font ce qu’ils veulent, si la nana veut garder sa crinière de tigresse, c’est son problème, blah blah blah.

NON.

Aujourd’hui je m’insurge.

Je dis non aux cheveux wavy sur une femme d’âge mûr. Ok tu veux pas vieillir, ok tu veux faire comme ta fille, ok tu veux vivre avec ton temps, mais y a des limites. Personnellement, je n’aimerais pas que ma mère (ou même ma sœur, quand elle aura atteint cet âge) se maquille et s’habille comme si elle avait 20 ans.

cheveuxlongs1

Ça par exemple, c’est non. T’es botoxée, je dis pas que c’est grave, je le serai sans doute aussi dans 15 ans. Mais les petites tresses, pourquoi? Etait-ce vraiment utile?

PicMonkey Collage

 

L’exemple ici est beaucoup plus soft et me gêne beaucoup moins, mais quand même. Je trouve que passé un certain âge, une vraie coupe et des cheveux bien entretenus, c’est la classe. Les laisser pousser n’importe comment comme je fais maintenant, je trouve que ça enlève une certaine prestance que seules des femmes de cet âge peuvent avoir. Je sais déjà qu’à 40 ans, je voudrais que lorsqu’on me voit, on se dise j’en jette avec mon carré soigné.

Alors ce n’est qu’un avis, qu’une opinion, mais lorsque la blonde décolorée qui a presque l’âge de ma grand mère s’est pointée là-bas, les cheveux à la hauteur des fesses, je ne vous cache pas que j’ai trouvé ça complètement ridicule. Et je voulais juste vous le dire.

Je précise tout de même que je ne vise personne (mis à part cette blonde dont je ne connais ni le nom, ni la vie). Ne vous sentez donc pas visées si vous êtes dans ce cas là: ce n’est pas pour autant que je doute que vous soyez une bonne personne avec plein de qualités.

LPF

 

Le bras de trop…

Aujourd’hui, je commence plus tard. Il est 9h30. Ma fille n’est pas là. Mon chien est parti avec ma fille. Les volets de ma chambre la plongent dans un noir total et absolu. Je me suis couchée à deux heures du matin (rapport à Walking Dead 4). Mais je suis déjà levée.

La faute au bras de trop.

Vous le connaissez sans doute. Le bras de trop, c’est celui qui passe son temps rien qu’à vous emmerder chaque nuit. Si vous voulez dormir dans les bras de votre cher et tendre, il est là, à se mettre entre vous.

Si vous voulez vous offrir une petite nuit sur le côté, tranquillou, il guette le moment où il va pouvoir se glisser sous vous et vous faire une grosse vilaine bosse dans le matelas.

Eh bien aujourd’hui, mesdames, messieurs, le bras de trop a essayé de m’assassiner.

Et je ne plaisante pas.

Il devait être environ 9h10 quand, dans un état second, je décide de me tourner. Et là, sensation étrange, mon bras droit s’y refuse. Il reste là, faisant le mort, raplapla sur le lit.

Alors je me laisse pas faire, c’est bien normal. C’est pas lui qui fait la loi, flûte.

Alors j’insiste et je force. Mon épaule, beaucoup plus obéissante, arrive à l’obliger à bouger ses fesses. (Les fesses de mon bras, oui.)

Et le voilà tout raide qui… se lève à la verticale!

Sauf que le salaud avait prévu son coup. Arrivé pile à la verticale, il lache sa moitié supérieure en plein dans ma tronche. ET PAF.

tumblr_m49pwjIqXW1r0vfxzo1_500

En plein dans l’oeil. Douleur des douleurs au réveil.

Je tente de rassurer mon oeil qui fait rien qu’à pleurnicher. Et là, mon bras refait des siennes. Il décide de donner son corps (qui est quand même un peu le mien) à une sorte de termitière. IL SE REVEILLE, l’enfoiré.

J’ai abandonné toute idée de rester plus longtemps au pieu.

Je me suis levée, engueulant mon bras, pour donner des glaçons à mon oeil pleurnichard.

Je ne vous dis pas bonne journée : je boude.

L7sq3

signature

Coup de gueule : pourquoi Di salope toujours mes packages?

Avertissement : non, je n’ai pas fait de photos des divers carnages Diens, mais j’aurais dû. Ok. J’en ajouterai dès mon prochain achat.

Le slogan de Di :

di

Je doute que Di existe en France. Cet article exaspéré serait donc destiné aux lectrices belges SAUF SI les Françaises connaissent aussi une enseigne qui a décidé de les rendre chèvres.

Donc Di nous dit de nous faire plaisir. TU PARLES!!!!!

Est-ce que tu te fous de ma tronche?

Est-ce que tu te fous de ma tronche?

Di a peur du vol.

Mais fort hein.

Au point que je soupçonne les vendeuses de passer leur nuit à entourer TOUS les produits de ruban adhésif (« papier collant » pour les Belges…)

Donc chez Di, quand vous achetez un flacon de vernis par exemple, il y a un antivol d’1cm entouré de 4 ou 5 TOURS de ruban adhésif (« papier collant » pour les Belges…) ET JE NE PLAISANTE PAS.

Sur le vernis, ça passe : on n’y touche pas. Le flacon est moins joli (‘foiré, va) mais c’est jouable.

Par contre, mon dernier fard à paupières était enrhubanné comme s’il contenait un diams de 45 carats minimum.

tumblr_inline_my67wzEzNa1qkavmj

Or, j’avais hâte, moi, de l’essayer. Mais que nenni… à la dent, non. Au couteau, non plus. Aux ciseaux, quetchi.

Je l’ai enlevé petit bout par petit bout par petit bout par petit bout…

Jusqu’à ce que même l’étiquette avec le nom du coloris se barre.

Et je me suis retrouvée avec un FAP (fard à paupières pour toi, homme inculte qui nous lis) tout collant et tout moche…

Évidemment, après tous ces efforts, j’ai eu la flemme de le dissolver (oui, je dis comme je veux).

Je l’ai donc rangé dans ma trousse pas toute nette. Et le lendemain, quand je l’ai ressorti, il était encore plus moche puisque plein de fards de toutes sortes.

Di, t’es un salaud. Un maniaque de l’emballage. Je sais que tu mets des mini-caméras dans tes produits pour nous voir galérer et que tu te marres. Je le sais.

tumblr_lg7y4vVA391qa6pbe

Je parie que ton frère, c’est le type qui a mis la petite pince qui se casse sur les machins de corned-beef. Ou les goupilles pas solides des canettes, celles qui te restent dans la main et que t’as l’air bien con à devoir perforer ta canette avec une cisaille au risque de perdre trois doigts.

Di, tu es cruel.

J'ai beau être forte, j'abandonne...

J’ai beau être forte, j’abandonne…

Il fallait que quelqu’un se dévoue pour te le dire.

 Et en plus, ton truc ne marche même pas : mes élèves te piquent des tas de machins enturbannés tous les jours.

(Je leur dis quand même que c’est mal. C’est te dire que je suis pas rancunière…)

signature

Le papier alu est une invention du diable. Si.

Je tenais à partager avec vous une douleur commune à la planète.

Terreur des tiroirs, le papier alu, sous couvert de protéger nos aliments est en fait clairement envoyé sur Terre par une nation extraterrestre souhaitant de toute évidence notre extermination.

Je m’explique.

Tout le monde a déjà vécu ce moment de solitude absolue où, voulant être économe et ne pas vivre en ayant honte de jeter de la nourriture, tout fier de soi, on veut emballer le dernier bout de tarte au citron de tante Nicole dans un morceau d’alu. (Comment ça c’est pas bon l’alu et l’acidité? Jette-moi la première pierre pour voir…) Sauf que l’enflure résiste. Au lieu de se dérouler aimablement, c’est petit bout par petit bout de petit bout qu’il vient. Pourquoi? Parce qu’il a un coup. Un tout petit coup discret que t’avais pas vu mais qui flingue TOUT LE ROULEAU.

Tu te retrouves bêtement à essayer d’emballer le bout de tarte qui finit par te coller aux doigts de partout dans des morceaux d’alus de 1cm de large sur 10 mètres de long. La haine chevillée au corps.

Alors, moi, je veux bien entendre que c’est peut-être ma faute si l’alu est tombé et se retrouve avec ce coup ruineux. Sauf que si je le fais pas tomber, il a quand même ça.

rouleau-aluminium-recharge

LA LANGUETTE! Le machin – sans doute collé à la glu – que tu vas devoir décoller à coups d’ongles ou de couteau aiguisé si tu en as. Et si ça c’est pas un complot destiné à te forcer à faire un coup TOI-MÊME, histoire que tu ne puisses en vouloir qu’À TOI…

Je suis désolée pour ceux qui ont de la famille dans le papier alu, désolée pour tous ceux qui prendront encore cet article comme une attaque personnelle, désolée pour ceux qui se sentent particulièrement proches du papier alu, mais il fallait que quelqu’un le dise. Le papier alu est une invention du diable.

La semaine prochaine, nous parlerons des autres complots mondiaux visant l’aliénation de la race humaine : le film alimentaire qui se colle partout sauf là où tu veux, l’anneau de cannette qui te reste en main, l’espèce de clé soi-disant utile pour ouvrir les boites de corned-beef, le bouchon de vin qui tombe en morceaux dans le goulot, la petite paille des petits jus qui ne perce rien du tout et qui finit par arriver à son but en vous faisant vous foutre du NONO partout sur le chemisier… DES SUPPÔTS DE SATAN.

madness

Love Peace Flex,

Chrys

 

Plaidoyer pour un prof.

– Quoi? T’es encore en vacances?

– Ha ha j’aurais dû être prof tiens, je bosserais moins!

Non mais toi, les horaires de travail, tu connais pas hein, t’es prof.

Jake-Gyllenhaal-Laughing-In-Donnie-Darko-Gif

Les profs entendent ce genre de petites phrases environ 8 fois par semaine. Trois fois pour ma part aujourd’hui. Même la boulangère me l’a sorti.

Si le métier de professeur est loin d’être le plus rude, il est de toute évidence un des plus raillés. Je pense qu’il est temps de remettre deux trois choses en place quand même.

La journée-type d’un prof, c’est, déjà, partir chargé comme une mule, un pc, deux classeurs pleins, un énorme journal de classe, un gros plumier (pour prêter des bics à tes enfants), un tas d’interrogations corrigées, un tas de copies à distribuer et un sac à main (avec deux paquets de mouchoirs pour tes enfants). Parce que le prof n’a pas de bureau, ni la plupart du temps de local où laisser ses affaires, il joue à la tortue et balade sa maison sur son dos. Il refera sa petite valise à la fin de chaque heure de cours pour transbahuter le tout de classe en classe, d’heure en heure, d’étage en étage. Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais j’ai pesé mon sac et il fait 9 kilos. Les classeurs sont dans mes bras, les copies par dessus. Et je transporte le tout environ 8 fois sur la journée. Quand toi, tu as quoi? Un agenda?

muscle

Ensuite, dans ta petite tête de travailleur acharné qui n’a pas la chance d’être prof et de ne rien foutre, je fais 24h/semaine, hein? Certes mon lapin, mais entre ces 24 heures, j’ai des heures « de fourche » tout partout. Heures de fourche consacrées à faire la file à la photocopieuse (comme toi qui appelles ça du travail, non? nous, on appelle ça des pauses…), à imprimer des machins (ce que tu appelles du travail aussi quand c’est toi qui le fais), à corriger, à répondre à des élèves (mais toi tu dis clients), à des parents et je t’en passe.

depicable-me

Tu argueras que « oui mais t’as facile toi, tu sais toujours reprendre tes enfants à l’école. Moi je finis à 19h ». Tout à fait. C’est un des avantages de mon métier. Sauf que quand les enfants sont couchés, toi tu mates un film. Moi, je corrige encore. Parce qu’on a beau dire, 322 élèves, c’est 322 interros tous les 15 jours environ. Et tu sais quoi? J’ai pas de secrétaire pour m’aider. En imaginant que je suis la reine du turbo de la correction et que je corrige chaque copie en 2 minutes, ça fait (j’ai compté) environ 10,7 heures à corriger. Et ne nous mentons pas, il est virtuellement impossible de corriger si vite tu t’en doutes.

tumblr_mboluszUmq1rzmkm4o1_500

Je ne te parle même pas des institutrices qui passent parfois des soirées entières à préparer 22 bricolages, souvent en étant obligées d’enrôler le mari parce que toutes seules, c’est juste pas possible.

Ah et puis pendant mes vacances, je profite de mes enfants. Oui. Et des tiens aussi la plupart du temps. Et de ceux des copines. Parce que « tu peux bien les prendre, t’es en vacances ». Les vacances, chez moi, ça ressemble très fort à une immense garderie. Mais c’est rien, j’ai quand même que ça à foutre.

C'est quand même ma baraque qu'il faudra ranger quand tu auras récupéré tes mioches hein...

C’est quand même ma baraque qu’il faudra ranger quand tu auras récupéré tes mioches hein…

Autre point rigolo : moi, je ne peux pas prendre congé. Jamais. Essaie de caser le dentiste en pleine journée quand tu es prof pour voir. Et négocie avec l’orthodontiste de ton gamin pour qu’il te case « après 16h merci ». C’est là que tu te demandes pourquoi ils ne travaillent pas le mercredi après-midi pour la plupart (fait vécu). Un enterrement? Tu ne peux pas. Sauf si c’est du premier degré familial. Tu gagnes un voyage? Bah tu peux pas. Ton mari se fait opérer? Tu ne peux toujours pas. C’est un cancer? Bah quand même, tu peux pas. Après tout c’est vrai qu’on a deux mois de vacances pour enterrer nos morts et soutenir nos familles malades hein!

Là où j’ai de la chance c’est que « Mes cours sont faits ». Oui parce que cet été, pendant mes deux mois de vacances (qui, pour info, ne sont pas payés!), j’ai préparé mes cours à raison de 4 heures quotidiennes. Tout bêtement parce qu’il est quasiment impossible d’avoir une vie en préparant ses cours au fur et à mesure. Demande aux jeunes profs. C’est à peine s’ils sortent de chez eux les trois premières années.

Prof débutant (courant du mois de mars...)

Prof débutant (courant du mois de mars…)

Sauf qu’à la rentrée, j’ai appris que deux des cours que j’avais préparés tombaient. Un peu comme toi, quand tu bosses des heures sur un dossier et que ça tombe à l’eau. Et là, j’ai aussi appris qu’on me mettait un nouveau cours. Tu peux donc ajouter trois ou quatre bonnes heures par semaine de préparation et d’étude (parce que le prof est supposé connaître des tas de choses sur son sujet et s’il est un tout petit peu motivé, il lit des trucs).

tumblr_mq6u2e7Nn51spet47o1_500

Quatre fois par an, nous, les planqués, avons également des conseils de classe. Pendant les temps de midi (et je vous jure qu’on n’est pas dans un petit resto sympa malheureusement), après 16h ou les mercredis après-midi. Ces conseils durent parfois jusque 22h, 23h… Dans mon cas, par exemple, lorsque nous sommes en semaines de conseils, c’est 5 fois que je resterai aussi tard. Quatre fois par an. Mais je vous rassure, on a de l’eau. Parfois du jus d’orange quand c’est fête. Avec en prime des familles qui nous gardent les enfants et qui ne nous croient pas! (Le mari de ma collègue Carine est persuadé qu’elle le trompe quatre fois par an…) Évidemment, ces semaines-là comportent toujours les heures et cours, les préparations de cours et les corrections. Ce sont donc des semaines où le prof de base tourne à 80h/semaine. Mais bon, il a deux mois de vacances.

Deux fois par an, ce sont les examens. Là, en général, tu y vas de ton « La chance!!! t’as fini tous les jours à midi ». Oui. Pour corriger 322 copies d’examens en une semaine. En allant vite et en corrigeant chaque copie en 15 minutes, tu peux compter que ça fait 80 heures. Sur une semaine. Avec environ 20 heures de surveillance. Mais c’est chouette : on voit les émissions de nuit à la télé. Puis de toute façon, on a deux mois de vacances.

tumblr_mhc63j5HJz1s4zq2io1_500

Les profs, ce sont aussi de gentils bénévoles. Ils organisent des ateliers théâtre pendant leurs heures de fourche ou leurs temps de midi, gèrent des bibliothèques, organisent des ventes de gaufres pour que tu n’aies pas trop à payer le voyage de ton cher ange, voyages qu’ils encadreront pendant leurs propres vacances et qu‘ils auront payés!!! Parce que ce serait quand même honteux qu’ils voient Auschwitz pour la douzième fois en surveillant 58 ados sans débourser, nan?

Les profs, ce sont aussi de gentils pigeons de l’état. Parce que tu me trouveras un autre boulot où tu dois acheter toi-même tes stylos, livres, feuilles, imprimante, ordinateur et autre hein. Moi j’en connais pas.

tumblr_lehv8sndFL1qzdf0go1_500

Tout ça pour que toi, tu puisses aller bosser au fond. Et tout ça pour que tes enfants puissent un jour aller bosser aussi quand tu y penses.

Sauf que toi, personne et surtout pas moi ne se permettrait de te dire que tu glandes, naturellement. C’est le privilège du prof, ça, de s’entendre dire qu’il ne fout rien. Personne ne va jamais dire à la boulangère qu’elle glande. Ou au pompiste qu’il fait rien qu’à attendre derrière sa caisse. Parce que dans leur cas, on voit un résultat. Alors que le nôtre est immatériel. En gros, vous raillez l’éducation de vos propres enfants puisqu’on ne sert à rien.

Et c’est avec cette belle démarche d’irrespect qu’on se retrouve avec, pour couronner le tout, des parents qui viennent défendre « le petit » qui t’a traité de connasse parce qu’après trois fois à lui demander de se taire tu lui as mis une note. C’est aussi ainsi qu’on entend des gamins te répondre que « De toute façon, mon père il dit toujours que vous êtes des planqués ».

Nerveusement, c’est pas non plus toujours une sinécure tu vois? C’est quand même un boulot où on se fait parfois insulter par des gosses que des parents auraient dû mieux éduquer. Où on saccage ta voiture trois fois de suite devant chez toi parce que t’es un peu sévère (vécu par un collègue l’an passé). Où on voit des vies déjà mal parties, des gamins abandonnés, d’autres qui tournent mal, des parents trop durs, d’autres trop laxistes et, si l’on est un tout petit peu impliqués, c’est un boulot qui pèse parfois en fin de journée.

Est-il utile aussi de rappeler que tu as beau y mettre tout ton cœur et tes tripes, c’est pas tous les jours que tu as du retour, pas tous les jours que ton cours intéresse, même si tu as mis la moitié de ta nuit à chercher l’angle sous lequel aborder ta leçon?

Va un peu lui parler de Louis XIV pour voir...

Va un peu lui parler de Louis XIV pour voir…

Alors tu sais, je ne me plains pas outre mesure. J’aime mon métier. Mes élèves sont merveilleux pour beaucoup, j’ai d’ailleurs parfois plus l’occasion de les voir grandir que leurs propres parents qui les casent plus qu’ils ne le devraient. J’ai en effet des vacances parsemées de partout dans l’année et je ne les occupe pas qu’à préparer mes cours ou corriger, c’est certain. Je suis aussi la première à dire qu’il y a des tas de métiers mille fois plus durs. Je serais incapable d’être ouvrier dehors en plein hiver. Incapable de bosser chez Machin comme ma copine Sandrine qui va à Bruxelles tous les jours en se levant à 6h du matin et en rentrant à 20h. Je n’aurais pas osé comme d’autres investir tout ce que j’ai dans une entreprise. Je détesterais épiler des vieilles décrépies. Je ne pourrais pas nettoyer des dents de leurs caries. Je ne pourrais pas être caissière, pilote ou vétérinaire.

Par contre, tous ces gens que je viens de citer me disent toujours qu’ils ne pourraient pas être profs. Alors de grâce, tout ce qu’on vous demande, c’est d’un tout petit peu garder pour vous vos idées à la con sur le fait qu’on ne fout rien. Ou alors, et on y arrivera bientôt, vous vous retrouverez prochainement avec des profs plus motivés du tout pour éveiller vos enfants aux cours que vous n’avez pas le temps de leur donner.

La pénurie de profs s’aggrave tous les jours. Et ce ne sont pas les quelques égarés du privé qui viennent nous rejoindre pendant deux ou trois ans avant de retourner d’où ils viennent en vitesse parce que « C’est beaucoup trop contraignant » (si, si, entendu de la bouche d’une hôtesse de l’air qui donnait de l’anglais) qui nous seront d’un grand secours.

Donc oui. Je suis encore en vacances. Et franchement, je t’emmerde.

Sans rancune.

Sans rancune.

Love Peace Flex,

 

Chrys

 

Coup de gueule du jour : La règle dans la file.

Je suis pas une méchante personne. Non, non hein, en règle générale, avant que je vous souhaite la mort, il faut au minimum m’avoir cherché.

Mais s’il y a UN truc qui me met en rogne, c’est le non-respect des règles évidentes de courtoisie dans les files d’attente.

Vous connaissez ce moment? Vous êtes dans une looooooooooooongue file au Carrefour, il est 18h30, vous êtes crevée, vous en avez marre de la life, mal aux pieds, encore un repas à faire, des trucs à préparer et j’en passe et tout à coup, on vous annonce l’ouverture de la caisse d’à côté. Et là, c’est un peu la curée. Les chiens se précipitent… On se croirait dans Walking Dead…

tumblr_mg76uhOppb1rih868o1_500

La nana de derrière, ni une ni deux, se précipite en même temps que vous mais, un chouïa plus rapide, vous dépasse et se retrouve devant vous à la fameuse caisse….

tumblr_inline_mnd494wKN51qz4rgp

On peut débattre beaucoup de thèmes. Mais là, y a pas à pinailler, elle n’a AUCUNE raison de se trouver devant. Aucune. AU-CU-NE. Et le pire, c’est qu’elle le sait pertinemment parce qu’elle va éviter votre regard jusqu’à la fin de ses courses.

Alors, pauvre pressée au derrière souvent hypertrophié, je voulais te dire quand même que, quitte à être pressée, au point de perdre toute notion de politesse ou de vie en société, je te prédis que tu finiras par te retrouver bien vite avant moi six pieds sous terre aussi. Je suis sûre que l’arrêt cardiaque te guette (en tout cas, vu tout ce que je t’ai maudite, il ne tardera pas). Et que tu ne l’emporteras pas au Paradis.

Puis fais gaffe : un jour je pourrais vraiment être de mauvais poil :

It+looks+like+it+s+having+a+temper-tantrum+_97c6a91fab2d2b272c09c0f6813b6f57

Sur ce, Love Peace Flex,

Chrys