Valérie Moreau : épisode 2.

On vous avait déjà dit qu’on était allées voir le défilé de Valérie dernièrement.

Suite à ça, on s’est dit qu’on allait boire un verre toutes les trois histoire de se connaître un peu.

On était un peu en mode « oh la la la la on va rencontrer une vraie créatrice ». Parce que Valérie, c’est pas non plus n’importe qui en fait hein.

Elle a travaillé à Milan, à Paris avec Anja Seidl, elle a été responsable de collection pour Teresa Palazuelo à Madrid pour finalement créer sa propre ligne qui est vendue dans les boutiques vraiment hypes d’Espagne.

Donc on était un peu impressionnées.

tumblr_n003fwbRCp1qf3ph2o1_r3_500

Puis en fait, non. C’est une nana toute simple qu’on a rencontrée, toute douce (ce qui confirme encore que les créations ressemblent à leurs créateurs : chez Louise Kopij, c’est déjanté, chez Valérie Moreau, c’est tout en douceur soyeuse…)

Et là, on voyait un peu avec elle comment ça marche en Belgique. Et ça démarre plus lentement qu’en Espagne… C’est pas un peu fou ça? Ses créations sont faites pour moitié chez nous, pour moitié en Espagne, elle est issue de notre joli Plat Pays, elle aimerait vraiment se développer dans ce pays qui la soutient malgré tout mais… il semble plus difficile de s’ouvrir des portes par ici.

tumblr_m3uafax0nU1qix4ib

Les grosses blogueuses mode répondent à peine, par exemple.

Si en Espagne, elle se retrouve avec de pleines pages dans des magazines connus, ici, elle rame un peu ou ce sont des propositions hors de prix… Quand tu démarres ton entreprise, t’offrir une pub à 30.000€, c’est un peu chaud boulette…

Alors, et ici, c’est 2G1M qui parle, pas Valérie qui ne se plaignait pas du tout, je pose la question :

Oh, les gars, il serait peut-être un peu temps de mettre en valeur nos jeunes talents non?

tumblr_nbxm1apdh81tq4of6o1_500

Donc nous ne sommes qu’un tout petit blog, c’est vrai, mais nous nous engageons à relayer un maximum des talents comme Valérie. Parce que moi, sa robe de mariée en soie là, j’aimerais vraiment bien la trouver en boutique sans devoir courir à Madrid. (Non, je ne suis pas en train de vous annoncer que je vais me marier. Je dis juste qu’elle pourrait la décliner dans un autre ton pour les pauvres filles comme moi. Ou qu’un jour Gab se mariera…)

En attendant, rabattons-nous sur son e-shop avant de toucher en vrai ses créations…

signature

 

Let me introduce you Valérie Moreau!

Comme vous le savez, nous étions invitées au défilé de Valérie Moreau et Louise Kopij.

Premièrement, avant toute chose, sachez que, parmi toute une clique de photographes pros, nous sommes arrivées avec… nos Iphones. On a bien un gros appareil mais on se disait qu’on n’allait pas le dégainer d’autant qu’on n’est pas super douées…

Deuxièmement, notre blog n’est pas uniquement centré sur la mode et loin de nous l’envie de vous sortir tout le vocabulaire ou de tenter de vous faire croire qu’on s’y connait à mort : on aime la mode, on regarde beaucoup de choses, mais on ne s’improvise pas plus photographes que stylistes. Notre truc à nous, c’est de vous dire ce qu’on a aimé et ce qu’on a moins aimé. Ensuite, à vous de vous faire une idée! (C’est le principe même du blog, non?)

Notre but premier est donc de vous montrer ce qu’on aimerait porter parmi la chouette collection de Valérie Moreau, ainsi que de vous la présenter en quelques mots. Nous avons de bons créateurs dans notre plat pays et c’est bien que cela se sache!

1Nous porterions volontiers cette délicate robe…

2

Valérie a fait ses études à Bruxelles puis est passée par Milan, Paris et Madrid. Ses collections cartonnent déjà en Espagne. Il est temps que son pays la reconnaisse non?

Ma tenue préférée?

10721486_723951660992492_673449828_n

La douceur et l’élégance des matériaux aboutit à une vraie silhouette de pure classe! Cet ensemble est parfait.

Les éléments qui m’ont le moins plu (mais en mode, tout reste affaire de goût) sont les créations de style patchwork…

10728750_723952100992448_132255100_n

Mais je suis conquise par les robes de soirée ou de cocktail, les plastrons, les mini-shorts (pour Gab plutôt que pour moi) et les hauts en voile…

4

Pour me faire pardonner la piètre qualité de mes photos, voici ma sélection de chouchous de la collection hiver du site de Valérie.

3Il va falloir attendre encore un peu avant que ses modèles ne soient en vente chez nous… En attendant, vous trouverez sa liste de points de vente et sa boutique en ligne directement sur le site.

Je ne vous cache pas que j’économise déjà pour me procurer une de ces petites merveilles soyeuses!

signahallo

J’ai rencontré QUELQU’UN.

Il fallait que je vous raconte.

Hier soir, Gab et moi nous sommes rendues au défilé de Valérie Moreau et Louise Kopij à la Mi-Lune, une superbe salle liégeoise à l’ambiance de boudoir rouge et or…

miluneOn y a entre autres rencontré Laura et Rebecca, deux blogueuses super chouettes (comme quoi ça existe), sœurs aussi (ça nous parle) et dont le sujet est essentiellement la mode. Pour les passionnées du sujet, leur blog est ici, il a six mois (à peine plus jeune que 2G1M), bref, des collègues.

Mais figurez-vous que ce n’est pas là le sujet central de mon article. Que nenni. Bien entendu, nous vous parlerons du défilé de Valérie Moreau dès demain (le temps de sélectionner le milliard de photos que nous avons prises au vol) mais là, je vais vous parler de Louise.

Vous connaissez l’histoire : j’ai vu des boucles d’oreilles Louise Kopij offertes à une copine. Coup de foudre bijoutal immédiat. Visite du site oueb. Triple coup de foudre bijoutal encore. Il a fallu que je vous en parle, que je commande et paf, quand je les ai reçues, c’était la transe totale. Depuis, je ne vous cache pas que j’ai beaucoup de mal à changer de boucles. Les autres m’en veulent, je le vois quand j’ouvre le tiroir.

Mais ensuite, Louise nous a écrit pour nous remercier d’avoir publié cet article… Elle nous a invitées à son défilé et vous savez pas quoi?

LouiseTruc de fou. Dès l’instant où elle nous a parlé, on a compris pourquoi on aimait tant ce qu’elle fait : elle est vivante, excitée, drôle, originale et douce. Comme ses bijoux en fait.

Loin de la créatrice glaciale comme on en rencontre parfois (et dont on n’a même pas envie de parler après), là, Louise, c’est une vraie découverte pleine de joie.

10719431_723681984352793_1752312789_n

Du coup dans la voiture on se disait que ce coup de coeur tellement affectif sur ces bijoux n’était pas dû au hasard. La nana qui est derrière doit les remplir un peu d’elle. Et ce qu’on a vu est tellement parfait de finesse et d’élégance qu’on ne peut qu’en faire nos bijoux précieux.

Certaines d’entre vous nous on dit que c’était « magnifique mais un peu cher », je tiens à leur dire que, d’abord, pour les plus jeunes, il est évident que c’est un budget. Mais globalement et pour toutes, ce ne sont pas des babioles qu’on achète chez Coup d’Oeil mais bien des bijoux qu’on garde pour toujours. Ceux qu’on se fait offrir pour un anniversaire ou une vraie occasion. Ceux qu’on montre un jour à sa fille (et je vous garantis que vous pourrez dire, toutes fières : « Et ce sont des Louise Kopij »)…

Voici donc ce qu’on a pu voir et toucher hier :

collage

Nous n’en avons pas fini avec Louise, je peux vous le garantir. Non seulement parce qu’elle est tellement chouette qu’on a bien décidé de la revoir, mais surtout parce qu’elle nous a confié le petit secret de sa prochaine collection.

On a promis de ne rien dire et on tiendra notre promesse, mais quand vous saurez quel matériau incroyable va venir s’ajouter à vos bijoux, je vous promets une émotion pas commune!

Mais ça, on vous en reparlera une prochaine fois!

Pour rappel, l’e-shop de Louise est ici.

Son blog est ici…

Et son facebook est encore ici!

A très très bientôt pour vous reparler d’elle!

signahallo